RCA: révolte contre la Minusca suite au double accident mortel causé par un véhicule onusien à Bangui

0
477
L'accident mortel occasionné par les casques bleus tanzaniens à Amadagaza à l'ouest de la RCA pour illustration.

Par Erick NGABA

Bangui 4 Juillet 2021—(Ndjoni Sango): La population s’est mobilisé hier samedi contre la Mission onusienne à Bangui après deux accidents alternativement causés par un véhicule de la Mission sur des conducteurs de taxi-motos. Le double incident dramatique s’est produit dans le 5ème arrondissement de Bangui.

A Bangui, la capitale centrafricaine, la population a manifesté sa colère contre la Minusca, la mission onusienne pour le maintien de la paix en Centrafrique. En cause, un véhicule de la mission a mortellement percuté deux taxi-motos avec des passagers à bord.

En effet,  le premier accident de circulation impliquant le véhicule de la Minusca a eu lieu près du commissariat du cinquième arrondissement de Bangui. Selon les témoins oculaires, le véhicule avec l’emblème UN a mortellement percuté écrasé le conducteur de taxi-moto avec une passagère de 16 ans lorsqu’il voulait les dépasser.

Pris de peur, le chauffeur de véhicule de la Minusca a tenté de prendre fuite après le forfait. Son malheur est qu’il a été  aussitôt poursuivi par d’autres conducteurs de taxi-mots, très solidaires dans leur milieu d’activités.

Dans sa fuite, le conducteur du véhicule onusien a encore, une fois de plus, percuté mortellement un deuxième conducteur de taxi-moto qui le poursuivait. En tout, c’est trois personnes que le fonctionnaire onusien de la Minusca a tué sur son passage.

Soudain, une grande manifestation s’en est suivi. Les conducteurs de taxi-motos de la capitale se sont aussitôt mobilisés en solidarité avec les victimes pour protester contre la Minusca. Ainsi, une marrée humane a occupé l’avenue de France à Bangui, lieu de l’incident,  pour conduire les corps des victimes devant la primature. Les forces de l’ordre se sont intervenus pour disperser la foule en colère, l’empêcher de conduire les corps des victimes de telle manière.

Ce n’est pas la première fois que Bangui vit une telle situation. Par manque de professionnalisme dans leur conduite, les conducteurs des véhicules onusiens de la Minusca sont à l’origine de beaucoup d’accidents mortels de circulation routière dans le pays.

Le récent cas est celui d’un conducteur de taxi-moto percuté mortellement par un véhicule du contingent tanzanien de la Minusca vers Amadagaza, une ville située près de la ville de Berberati à l’ouest du pays. Les parents des victimes ont de part et d’autres demandé que justice et réparation soient faites.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires