RCA: le travail journalier des jeunes désœuvrés

0
165
Des jeunes désoeuvrés devant le siège MSF à Bangui @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 5 août 2021—(Ndjoni sango) : Le manque d’emploi à Bangui et ses périphéries reste et demeure toujours un défi à relever pour les hauts dirigeants de ce pays. C’est pourquoi, tant de jeunes hommes et filles se battent tous les jours pour subvenir à leur pain quotidien devant   nourrir leur petite famille et autres.

Ils étaient plus de cinquante vaillants jeunes garçons et filles à quitter leur domicile respectif très tôt le matin pour se pointer devant les ONG humanitaires ainsi que les petites et moyennes entreprises. Là,  ils se feront embaucher journalière ment à faire des petits travaux manuels moyennant un salaire à la fin de l’heure de travail.

C’est le cas de MSF, une organisation non gouvernementale qui agit dans le domaine de la gratuité des soins au chevet de la population centrafricaine. En dehors de ses missions principales, elle offre également des petits boulots aux jeunes centrafricains désœuvrés qui se pointent tous les jours devant son portail pour saisir leur chance.

La terre appartient aux premiers occupants, dit Florentin, un des battants de la journée qui a réussi à être embauché et qui s’explique sur cette initiative : « Pour avoir la chance d’être retenu, il faut être parmi les 10 premiers qu’ils appelleront quand le portail sera ouvert. C’est ce que j’ai fait. Tôt le matin, le superviseur des travaux journaliers se pointe avec son petit carnet où est mentionnée la liste des inscrits et il procède à l’appel des noms. Une fois à l‘intérieur, on te montre ce que tu dois faire pour la journée », a-t-il fait savoir.

Edwige, l‘une des vaillantes femmes du milieu raconte comment ça se passe : « Etre femme ne veut pas dire attendre tout de mon conjoint. Je suis diplômée en Sciences de gestion. Il y a de cela 5 ans que je chôme. Mais vu que j’ai une charge alors je dois me battre. C’est pourquoi je suis là pour tenter ma chance afin d’avoir ce job qui pourra me permettre de subvenir aux multiples besoins de ma famille. En tant que femme, la vie n’est pas aussi facile comme certains le disent. Le gouvernement doit faire des efforts pour créer de l’emploi pour les jeunes afin qu’ils soient dans la vie active. Ce qui leur éviterait à faire des dérapages qui pourraient compromettre leuravenir », a-t-elle souhaité.

Rappelons que ces jeunes gens gagnent 3500Fcfa par jour, mais ils seront payés à la fin de la semaine et travaillent de 08h à 12h. Ces travaux quotidiens peuvent être le taillage des fleurs, le chargement ou le rangement des kits destinés à distribuer à une population ciblée.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires