RCA: les en dessous de la disparition des enfants à Bangui

0
340
Centrafrique-Bangui-Ndjoni-Sango
Vue partielle de la capitale centrafricaine, Bangui @photo Diaspora

Par Juste MBANGO

Bangui 16 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Ces derniers temps à Bangui, capitale de la République centrafricaine, des cas de disparition des enfants sont signalés. Cette disparition est liée à certaines pratiques dont le trafic d’organes humains impliquant un groupe de citoyens centrafricains et français ayant un circuit fermé entre Bangui et Paris.

La disparition des enfants à Bangui refait surface. On assiste ces derniers temps à des cas qui se produits dans certaines localités de la capitale. Cette pratique est développée par  un réseau bien organisé. Des sources non officielles parlent d’une filiale à Bangui connectée au réseau mère en France.

C’est un commerce lucratif qui génère d’énormes sommes d’argent. Car, par exemple, le cœur d’un enfant est vendu 50.000 dollars américains sur le marché noir. Cela fait enrichir certains citoyens centrafricains qui s’adonnent à cette pratique abominable.

Le trafic commence par une opération d’enlèvement des enfants par un groupe d’individus non encore identifiés. La porosité des frontières de la République centrafricaine, pays fragilisé par la crise militaro-politique, est un atout pour le trafic d’organes humains développé par ce groupe.

Bien évidemment, ce type d’activité lucrative est pratiquement dans les pays fragiles, pauvres et en conflits. Car, l’Etat n’a pas le contrôle de tout ce qui se passe dans le pays. Les malfaiteurs de ce trafic profitent bien de cette situation. Parfois, il y a des découvertes des corps mutilés des enfants enlevés clandestinement.

Récemment au Tchad, pays voisin de la Centrafrique, des cas de disparition des enfants sont signalés. Il y a une interconnexion qui se fait entre les filiales de ces réseaux installées clandestinement en Afrique centrale. Les produits dont les organes humains sont acheminés en France à travers un circuit fermé.

En Centrafrique, une tentative manquée d’enlèvement d’une fillette a eu lieu dans le 8ème arrondissement de Bangui. C’est pourquoi, les parents, premièrement, doivent veiller à la sécurité de leurs enfants. Pendant ce temps, le gouvernement centrafricain doit enquêter sur ces faits afin desceller ce réseau.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires