RCA: des investisseurs russes pour booster le secteur de la nouvelle technologie

0
282
Albert Yaloké Mokpème, Ministre conseiller et porte-parole de la Présidence de la République centrafricaine @photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 18 septembre 2021— (Ndjoni Sango): Les investisseurs russes s’engagent à mettre leur expertise à la disposition du gouvernement centrafricain dans le domaine de la nouvelle technologie. Cette expertise vise la numérisation du secteur des finances, de l’éducation et de la santé.  

La République centrafricaine va bientôt connaître un changement en termes de la nouvelle technologie. Cela va permettre au pays d’accélérer le système de paiement des taxes, impôts, et des soldes des fonctionnaires et agents de l’Etat, beaucoup plus ceux qui sont affectés dans les villes de province.

Le pays est très en retard dans le domaine de la nouvelle technologie. Ce retard a constitué un handicap dans le système économique, sanitaire et éducatif du pays. L’expertise russe dans ce domaine va être explorée pour pouvoir booster tous les secteurs liés à l’économie et aux finances de la RCA.

C’est ce qui ressort d’un point de presse tenu ce samedi 18 septembre par le ministre conseiller et porte-parole de la Présidence de la République centrafricaine.

«Il est indispensable de développer la nouvelle technologie dans notre pays. Parce que cela fait partie de notre priorité. Et un pays comme les autres gagnerait beaucoup. Car, nous voyons comment la nouvelle technologie a développé beaucoup de choses dans d’autres pays, et il ne faudra pas que la République centrafricaine ne soit pas en retard. Nous avons été saisis par les investisseurs russes qui souhaiteraient investir dans les domaines aussi bien dans le domaine de la santé, de l’éducation et que dans le domaine de l’économie. Il faudrait qu’on passe à la nouvelle technologie. Cela marche très bien ailleurs. Et même chez nous, je vois le ministre des finances qui fait un grand travail pour la numérisation des moyens de paiement des taxes et des impôts », a expliqué Albert Yaloké Mokpème, porte-parole de la République centrafricaine.

L’installation de la fibre optique dans le pays constitue un atout pour le développement de la nouvelle technologie. Les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’économie sont des secteurs bénéficiaires de cette expertise russe.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires