Somme France-Afrique: les chefs d’Etat africains absents à Montpellier

0
135
Sommet France Afrique de Montpellier

Par Thomas KOSSI

Bangui 11 octobre 2021- (Ndjoni  Sango) : Le sommet des Africains sans leurs chefs d’Etat au sommet de Montpellier, fait croire que les invités sont très sérieux et front en ce moment solennel et officiel. Généralement, les habitués font preuve de mille retenues  pour éviter le contre coup. Mais cette fois-ci, le brouhaha ne serait-il pas si foudroyant qu’avec les Grands de l’Afrique qui se réveillent?

Le sommet de France-Afrique réunit d’ordinaire les sommités. Le protocole se fait de manière officielle, avec des interventions triées à l’avance. Car des présents sont oubliés en cours par rapport aux absents dont les noms tintent plus que les chefs d’Etat en assise. Est-ce démocratique ? Cependant, de nombreux jeunes ont été conviés cette fois-ci  à la retrouvaille de Montpellier.

La jeunesse africaine appelée en France, venait avec des sacs remplis de mots et de maux. Ils en ont lu, entendu et ont su en faire la part belle. La circonstance qu’un haut dignitaire de l’Hexagone pourrait en faire part, ne viendrait que de Macron, un jeune président, chef d’Etat  bouillant et belliqueux verbalement. Il savait, en pertinence, que le public qu’il allait avoir comme auditeur et spectateur de ses sacrées théâtres à la Molière, n’allait pas se contenter de l’acclamer mais de lui renvoyer la balle.

Oubliera-t-il si facilement la terrible redondance de « votre cuisine sale, je n’y mangerai jamais ; elle est très sale». Toutes les Françaises, tous les Français qui ont participé à cette fête macronite s’en souviendraient longtemps et auront de la matière florissante et négro-africaine à enrichir la célèbre culture de la Gaule.

Macron faisait face à un public peu français mais venu de ce côté de l’ex-colonie d’alors. N’est-ce pas un retour voilé de ces temps immémoriaux de chicotte commandé par le Maître qui aura traversé pour se faire valoir ?

La jeunesse bouillante, désordonnée mais non rancunière, lui répliquait la main sur le cœur. Comme aura dit un invité à RFI, cette manière hypocrite  de ne pas demander le pardon, risque fort d’enfoncer davantage cette France dont les problèmes s’accroissent sans solutions.

Cette nouvelle fabrique d’Emmanuel MACRON fera parler d’elle en bon ou en mauvais terme ? Seul l’avenir nous situera si le berceau des Gaulois, si la tête ne leur tombait pas sur la tête, donnait la paix partout autour d’elle. Mais, en attendant, l’Afrique se révolte et se réveille face aux mépris de la France.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires