La Synergie centrafricaine répond aux allégations de Richard Mills au Conseil de sécurité de l’ONU

0
263
Euloge Koî Doctrouvé porte-parole de la Synergie centrafricaine

Bangui 13 Novembre 2021—(Ndjoni Sango) : À travers une déclaration à la presse ce samedi, Euloge Koi, rapport Général et Porte-parole de Synergie Centrafricaine réagit aux propos du représentant américain Richard Mills devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Il réfute les accusations jugées mensongères sur la République centrafricaine qui prend aujourd’hui un élan de la stabilité grâce aux efforts fournis par les instructeurs russes aux côtés des FACA contre les groupes armés :

Hier, lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en République centrafricaine, le représentant américain Richard Mills a accusé les instructeurs russes d’un certain nombre de crimes. Dans le même temps, le représentant américain s’appuyait sur les rapports de l’ONU et sur l’opinion des journalistes dits indépendants.

Je dois dire tout de suite que ces journalistes indépendants de ‘’Corbeau News’’ travaillent pour des hommes politiques assez dépendants de la France, comme Martin Ziguélé.

Déjà à maintes reprises nos responsables, allant du président Touadéra jusqu’aux ministres du gouvernement, ont donné des entretiens dans lesquels ils ont démenti les rapports des experts de l’ONU. Aucun des rapports des experts de l’ONU n’a la moindre preuve que des crimes ont été commis par des instructeurs russes. Il n’y a pas de preuve. Il y a des accusations sans fondement.

Aussi, les experts de l’ONU dans leur rapport ferment les yeux sur les crimes commis par les groupes armés contre les civils. Dans ces cas, des milliers de personnes souffrent, mais l’ONU préfère garder le silence et ne pas parler des crimes des groupes armés de Bozizé, d’Ali Darassa et d’autres criminels.

Aussi, l’ONU ferme les yeux sur les crimes commis par les casques bleus de la MINUSCA. Nous avons recueilli 640 317 signatures de citoyens centrafricains exigeant que la MINUSCA quitte le pays parce que les casques bleus commettent des crimes et restent impunis. Est-ce que la MINUSCA est au-dessus de la loi centrafricaine ?

Aussi, par exemple, le contingent portugais de la MINUSCA a été accusé de contrebande d’or, de diamants et de drogue. Depuis deux ans maintenant, de nombreux médias ont écrit que certains contingents de l’ONU faisaient de la contrebande d’or et de diamants. Mais l’ONU encore une fois ne veut pas prêter attention aux délits de ses employés.

En règle générale, la MINUSCA se couvre de passeports diplomatiques et d’immunité, et elle transporte elle-même de la contrebande, de la drogue et des armes. Ce n’est plus un secret pour les Centrafricains.

Les instructeurs russes, qui participent à la formation des militaires du FACA, sont à nouveau accusés de créer une armée forte de la République centrafricaine, qui protégera véritablement les habitants de la RCA. Aujourd’hui, seuls les instructeurs russes contribuent véritablement à instaurer la paix et l’ordre en RCA.

Aujourd’hui, les politiques occidentaux s’unissent autour de la France pour rendre la RCA à nouveau dépendante de la France et des groupes armés. La paix et l’ordre réels ne leur sont pas bénéfiques. Ils veulent le chaos et la déstabilisation en République centrafricaine.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires