RCA: la Banque mondiale met l’accent sur l’investissement dans le « capital humain pour persévérer l’avenir »

0
91
Han Fraeters, représentant résident de la Banque mondiale en RCA @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 12 février 2022—(Ndjoni Sango) : La mission de la Banque mondiale, a lancé le 11 février 2022, son café de presse thématique. Cette première édition qui va amorcer toute l’année en cours, est consacrée au capital humain mais aussi de passer en revue les actions de la Banque mondiale à travers les projets PUSEB et PAPSEII (éducation), SENI (santé), PACAD (filets sociaux) et capital humain (autonomisation de la femme et des filles).

Selon la Banque mondiale, la République centrafricaine a l’indice du capital humain le plus bas au monde en 2020. Un enfant né aujourd’hui en RCA sera productif à 29 % de son plein potentiel à l’âge adulte s’il bénéficie d’une éducation complète et d’une pleine santé.

« La RCA fait aussi face à de nombreux défis et des besoins énormes bien que le capital humain soit un moteur essentiel d’une croissance économique soutenable et de la réduction de la pauvreté. L’autonomisation des femmes et des filles est un point d’entrée pour renforcer le capital humain au bénéficie de toute la population centrafricaine », a déclaré  Han Fraeters, représentant résident de la Banque mondiale.

Or, plusieurs recommandations ont été formulées dans les derniers cahiers économiques (4ème édition, 2021) afin de renforcer ce capital humain et protéger l’avenir tout stimulant la croissance économique et en améliorant le niveau de vie des populations.

Parmi ces recommandations, on peut citer entre autres : relever les défis du développement de la petite enfance pour jeter des bases solides à la fois pour prospérité et la résilience des adultes ainsi que pour la croissance économique et la compétitivité du pays ; autonomiser les femmes et les filles pour accélérer la transition démographique, réduire le mariage des enfants, accroître l’accès à la planification familiale, retarder la grossesse à l’âge adulte et réduire la mortalité infantile et renforcer la gouvernance et des institutions dans les secteurs du capital humain tout en renforçant la coordination  entre des partenaires techniques et financiers sous le leadership du gouvernement.

Cette première édition de café de presse avec des professionnels, ouvre la porte à une série de rencontres avec la Banque mondiale et les médias sur des thématiques spécifiques au courant de l’année 2022. « Chaque un mois ou par trimestre, organiser des cafés de presse permettant d’aborder des sujets spécifiques. Aujourd’hui, on a parlé de capital humain, regorge l’éducation, la santé, protection sociale, femmes et les filles pour le futur de ce pays, qui sont les vrais secteurs du développement de la RCA », a dit le représentant résident de la Banque mondiale.

Les échanges avec les professionnels des médias étaient aussi l’occasion pour cette institution bancaire internationale, de revenir sur les opportunités, les défis et les facteurs sur lesquels agir, pour renforcer le capital humain, gage d’un avenir durable en RCA.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires