RCA : le rapport de Human Rights Watch, encore un autre sujet de guerre d’information selon le RNSAP

0
96
Sortie officielle des soldats FACA de GSPR au camp de Roux@photo la Renaissance

Par Basta BALOUA

Bangui 4 Avril 2022—(Ndjoni Sango) : L’organisation internationale qui est à la solde de l’encienne puissance coloniale de la République centrafricaine se permet de fabriquer un rapport pour dénigrer les efforts de paix déployés les FACA  et leurs instructeurs russes. C’est ce que qualifie par coordinateur du Reseau National pour Sauvegarde des Acquis de la Paix (RNSAP), Davy Yannick Anjida, d’une guerre de l’information contre la souveraineté de la RCA.

La RCA continue de subir des propagandes visant à dénigrer les efforts de la paix sur l’ensemble du territoire national. Le sacrifice des FACA pour libérer le pays de l’otage des groupes armés ne dit rien à la communauté internationale.

Grâce à l’appui des instructeurs russes, les FACA ont rétabli la paix dans les villes de la RCA pour permettre à la population de vaquer librement à ses occupations. Cela n’intéresse pas les organisations internationales comme le Human Rights Watch. Dans un rapport publié, cette organisation a fait savoir que les FACA et leurs instructeurs ont commis des actes de violations des droits de l’homme.

Mais, les organisations nationales comme le Réseau National pour Sauvegarde des Acquis de la Paix en RCA dénonce ce rapport. Pour le coordonnateur de réseau, ce rapport constitue une guerre d’information contre la souveraineté de la RCA.

« Le rapport de Human Rights Watch (HRW) est une nouvelle étape de la guerre de l’information contre la souveraineté de la République centrafricaine, que nous observons depuis la deuxième année. Experts indépendants, les rapports de l’ONU ne veulent pas prendre en compte les crimes horribles des groupes armés qui se produisent depuis 2013. Les crimes de la MINUSCA sont également passés sous silence. Sans aucune preuve, ces rapports accusent les FACA et leurs alliés d’apporter la paix et la sécurité en RCA », a déclaré Davy Yannick Anjida, Le coordinateur du Reseau National pour Sauvegarde des Acquis de la Paix

Il est connu du public centrafricain que le rapport de Human Rights Watch n’a aucune preuve. Tout est basé sur des suppositions et imaginations dont le but est de dénigrer le travail de rétablissement de paix en RCA que font les FACA avec l’appui de leurs instructeurs russes.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires