La RCA face à une série de sanctions internationales

1
506
Faustin Archange Touadera, Président de la République centrafricaine

Par Fofito Mattas

Bangui 14 mai 2022—(Ndjoni Sango) : il y’a de cela un moment que RCA fait face à des sanctions multiples qui dépassent l’entendement de l’homme. Cette situation est-elle le prix à payer pour que la Centrafrique puisse être enfin libre de toute dépendance extérieure? Que doivent faire alors les autorités centrafricaines pour sortir le pays de l’impasse financière du moment ? 

La République centrafricaine traverse depuis un certain temps une panoplie de sanctions qui pèse sur elle comme une épée de Damoclès. Durant les crises militaro-politiques de 2013 qui ont secoué le pays, les autorités centrafricaines qui dirigeaient la période de transition ont demandé à ce qu’un embargo soit mis sur la RCA afin de réduire le phénomène de prolifération des armes.

Cette sanction sollicitée par ces dirigeants à l’époque est aujourd’hui devenue un moyen de chantage et un jeu géopolitique des puissances occidentales contre ce pays.

Ces périodes de conflits armés ont sombré la RCA dans un KO total occasionnant des pertes en vies humaines et matérielles. C’est pourquoi, pour relancer son économie et restaurer l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire, les autorités centrafricaines ont du tendre la main à ses partenaires et bailleurs financiers dans le but d’investir dans différents domaines d’activités qui permettrait aux filles et fils du pays d’oublier ces moments douloureux et sombres de l’histoire de cette nation.

Ce qui est marrant est que, ces mêmes partenaires financiers ont changé de visage ces derniers temps. Pour prêter main forte à la RCA, ils exigent des conditions qui ne tiennent pas debout pour la simple raison que les autorités centrafricaines ont fait appel à un allié qui se bat pour mettre hors d’état de nuire les groupes armés qui terrorisaient la population civile depuis des années.

Même si les régies financières du pays ont réalisé une belle performance avec les recettes, ces fonds ne permettent pas de couvrir toutes les charges de l’Etat sans pour autant parler des investissements.

Rappelons que le ministre des finances a fait mention de la situation inquiétante des finances qui est déficitaire lors de son retour des Etats-Unis fin avril dernier. Chaque année, la République centrafricaine présente un budget annuel dont la plupart des fonds provient de l’aide internationale.

Aujourd’hui, le pays fait face à une série de sanctions de ses partenaires financiers du fait uniquement de la présence de la Russie qui appuie le gouvernement à mettre fin au phénomène des groupes armés.

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Feindiro
Feindiro
2 mois il y a

Les problèmes financiers, ce sont les autorités qui les cherchent.
Il suffit juste de créer sa monnaie et donc sortir du CFA.
Ces mêmes bailleurs viendront ramper au sol auprès des autorités.