RCA: la Banque mondiale injecte 138 millions de dollars dans les secteurs énergétique et sanitaire

0
134
Signature d'un accord de financement des projets approuvés par le banque mondiale en RCA

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 13 juin 2022—(Ndjoni Sango): La Banque mondiale a approuvé le 3 juin 2022 un don de 138 millions de dollars, financé par une subvention de 83 millions de dollars de l’IDA, une autre de 30 millions de dollars du fonds vert climat et un financement privé de 25 millions de dollars au profit du projet d’accès et le renforcement du secteur de l’électricité (PARSE) et 70 millions de dollars pour le projet de renforcement du système de la santé (SENI PLUS).

Dans un communiqué de presse signé le 3 juin et rendu public le 8 juin, la Banque mondiale a annoncé la signature d’une subvention, intitulée, « La République centrafricaine : augmenter l’offre et l’accès à des services d’électricité et appuyer le système de santé ».

Dans cette note d’information, l’institution bancaire internationale, a signalé que la RCA est dotée d’abondantes ressources énergétiques à faible coût, dont un important potentiel solaire (5KWh/m2/jour), mais celles-ci restent selon eux, sous-développées.

Par ailleurs, selon l’institution, la COVID-19 a eu un impact profond sur l’économie du pays, et des années de conflits, combinés au manque de services essentiels au développement humain, se sont traduites par de faibles résultats en matière de capital humain.

« Le projet PARSE consolidera les acquis des projets PURACEL et PASEEL en augmentant l’offre et l’accès à des services d’électricité propre. Il favorise la mise à disposition de systèmes solaires hors réseau pour les écoles, les hôpitaux, les centres administratifs ainsi que pour les utilisations du secteur agricole », a déclaré le représentant de la Banque mondiale en RCA, Han Fraeters, qui ajoute que l’appui au projet SENI PLUS permettra de fournir de soins de santé de qualité à plus de 40% de la population centrafricaine dont plus de 10 000 femmes enceintes et 426 125 enfants de moins de 5ans qui bénéficieront d’une gratuité totale.

Ces deux projets ont été financés par un don de l’Association internationale de développement (IDA). Le projet d’accès et de renforcement du secteur de l’électricité cible une mise à niveau de la production solaire et du réseau de transport et de distribution pour l’intégration des énergies renouvelables de l’accès.

Cette composante passe par la fourniture d’installation de cinq mini-réseaux totalisant 10 mégawatts pour 20 000 ménages dans les villes de Nola, Bouar, Bossembélé et Bangassou.

Le projet SENI-PLUS vise quant à lui, à accroître l’utilisation de services de santé essentiels de qualité, notamment pour les femmes et les enfants en appuyant plus de 400 centres de santé et 15 hôpitaux de district avec une population cible estimée à plus de 2, 36 millions dans les préfectures de Nana-Mambéré, Sangha-Mbaéré, Ouham-pendé, Kémo, Nana-Gribizi, Ouaka, Bamingui-Bangoran et Basse-kotto.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires