RCA: quatre officiers des FACA rétrogradés pour manquement grave à leur devoir

0
574
Attribution des galons aux Officiers des FACA par le président Touadera à Bangui

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 14 juin 2022—(Ndjoni Sango) : Le président de la République Faustin Archange Touadera a rétrogradé  le 8 juin 2022 quatre (4) officiers subalternes des forces armées centrafricaines (FACA) pour manquement grave à leurs devoirs et responsabilité du militaire au combat ayant occasionné la mort de six (6) soldats en mission commandée à Zacko dans le Mbomou.

Dans un décret présidentiel n° 22.265 signé le 8 juin 2022, le président de la République centrafricaine a sanctionné quatre (4) officiers subalternes des forces armées centrafricaines (FACA). Ce décret a été proposé par le ministre de la défense nationale et de la reconstruction des armées.

Il s’agit de : capitaine Ouango Fréderic, n° Matricule 1995-2-1758 du 4ème bataillon d’infanterie territorial (BIT4) rétrogradé au grade de lieutenant ; lieutenant Jean Paul Moute, n° de Matricule : 1994-2-1644 du bataillon d’honneur (BH) rétrogradé au grade de sous-lieutenant ; lieutenant Bertrand Bouyembe, n° Matricule : 2002-2-1253 du bataillon du génie (BG) rétrogradé au grade de sous-lieutenant. Le motif qui a poussé à leur sanction, est le refus d’obtempérer à un ordre donné pour une mission commandée.

Quant au lieutenant Al-Amir Bilal, n° Matricule : 1999-1-1031 5° bataillon d’infanterie territorial (BIT5) rétrogradé au grade de sous-lieutenant. Le motif de son sanction est le manquement graves aux devoirs et responsabilité du militaire au combat ayant occasionné la mort de six (6) soldats en mission commandée à Nzacko.

Ce décret a été signé conjointement par le ministre de la défense nationale et de la reconstruction de l’armée, le premier ministre et le chef suprême des armées, le président de la République.

Cette sanction intervient dans un contexte où les combattants rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient des attaques contre les positions des FACA dans certaines régions de la RCA. Le dernier cas, est celui la ville de Nacko où au moins 8 soldats dont leur commandant ont été tués dans une attaque au mois de mai dernier.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires