RCA: « Le Chef de l’Etat a sauvé le basketball centrafricain », Serge Singha-Bengba, président de la FCBB

0
265
Aimé Serge Singha-Bengba président de la fédération centrafricaine de basket @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 29 juin 2022—(Ndjoni Sango) : La troisième fenêtre des éliminatoires de la coupe du monde est prévue du 1er au 3 juillet prochain à Abidjan en Côte d’Ivoire. Mais la République centrafricaine accuse de sérieux retard en ce qui concerne le départ et les retrouvailles entre les Fauves locaux et ceux de la diaspora. Motif, manque de financement jusqu’à la dernière minute avant que le Président de la République, Faustin Archange Touadera, puisse sauver la situation.

La sélection centrafricaine de basketball éprouve de sérieuses difficultés de pouvoir participer à la troisième fenêtre de la coupe du monde. Ceci, à cause de de financement du déplacement des fauves à Abidjan.

Malgré que la sélection locale se fût bien préparée avant de pouvoir rencontrer les joueurs de la diaspora pour une éventuelle cohésion dans le système de jeu, le regroupement prévu avant les rencontres fut un fiasco, faute de financement de la part du gouvernement dont certaines personnalités freinent le dossier.

Il a fallu, la générosité du Président de la République Faustin Archange Touadera, qui a été mis au courant de la situation à juste deux jours des rencontres, pour sauver la situation et permettre à la République centrafricaine d’éviter des sanctions des instances internationales de basketball.

Le Président de la République a sauvé le basketball centrafricain, déclare Aimé Serge Singha-Bengba, président de la fédération centrafricaine de basketball.

« La délégation va partir à Abidjan pour attendre les Fauves de la diaspora qui descendront de Paris. Je voudrai sincèrement remercier le Président de la République Chef de l’Etat qui a donné les moyens à titre personnel pour permettre de sauver le basketball centrafricain. Car, si on ne va pas Abidjan, on aura effectivement des sanctions administratives et financières et on sera éliminé de tous les championnats de la FIBA et plusieurs autres privilèges. Donc, pour nous, le Chef de l’Etat a sauvé le basketball centrafricain. Car, sans ce geste, le basketball aurait été déclassé et ce serait catastrophique, alors que beaucoup de jeunes comptent sur ce sport. Et donc nous sommes reconnaissants de geste, fait par le Chef de l’Etat », a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que la délégation centrafricaine a quitté Bangui ce mercredi 29 juin pour Abidjan afin de retrouver surplace les joueurs de la diaspora. Et les Fauves de Bas-Oubangui joueront le 1er juillet contre la Guinée, puis le 2 contre l’Angola et croisera la Côte d’Ivoire le 3 juillet prochain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires