RCA: le président Touadera attire l’attention des occupants de la colline de Base-Oubangui

0
233
Plantation d'arbre par le président Faustin Archange Touadera sur la colline de Base-Oubangui

Par Marly Pala

Bangui 22 août 2022—(Ndjoni Sango) : La République centrafricaine célèbre le 20 août dernier  la journée nationale de l’arbre. A cet effet, chaque célébration de cette journée est consacrée à la plantation symbolique des arbres, l’occasion pour le président centrafricain d’attirer l’attention des occupants de la colline de Base-Oubangui, une réserve spéciale.

Le monde entier connaît en ces temps-ci, un changement climatique qui impacte sur les richesses naturelles. A cela, plusieurs citoyens du monde, prônent la protection des ressources naturelles (arbres, forêts, cours d’eau etc…), afin de faire face aux catastrophes naturelles qui surgissent inopinément.

En Centrafrique, l’occupation des terres et l’abattage anarchique des arbres, sont des facteurs qui provoquent les catastrophes naturelles. C’est dans cette optique que, lors de la célébration de la journée nationale de l’arbre, le Président de la République Faustin Archange Touadera a attiré l’attention des occupants de la colline de Base-Oubangui qui est une réserve spéciale. Il a instruit les acteurs qui s’en chargent de tout mettre en œuvre pour sa protection.

« Notre pays vient, à nouveau, de connaître des sinistres résultant des conséquences des changements climatiques. Devant ces situations, je me vois dans l’obligation d’intervenir énergiquement par tous les moyens en ce qui concerne la Réserve Spéciale de la Colline de Base-Oubangui qui est considérée comme le poumon de notre belle capitale Bangui. Cette colline continue de faire l’objet de convoitises de certains compatriotes qui méprisent les réglementations en vigueur. Ces occupants illégaux ignorant les textes doivent comprendre qu’ils s’exposent d’abord aux lois du pays et à des catastrophes environnementales à long terme », a-t-il rappelé.

En poursuivant, il a ensuite instruit les acteurs appropriés en ces termes : « Par conséquent, j’instruis les ministres chargés des Eaux, Forêts, chasse et pêche, de l’Urbanisme, de la Réforme foncière, de la ville et de l’Habitat et le ministre d’Etat chargé de la Justice, de tout mettre en œuvre pour préserver cette Réserve Spéciale de la Colline de Gbazabangui. Et par la même occasion, j’instruis le ministre chargé des Eaux et Forêts et à travers lui, la direction générale du Fonds de Développement Forestier, de faire la promotion des plantations des essences forestières exotiques et locales telles que le teck, les acacia, le Kaya ou dèkè en sango et même l’essessang ou arbre à chenilles, communément appelé kéké ti makongo en sango », a conclu le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera.

Cette mise en garde du Chef de l’Etat, intervient alors que le phénomène de l’abattage des arbres, l’occupation illégale des endroits réservés et la dégradation des ressources naturelles, deviennent monnaie-courante dans le pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires