RCA: appel du DG de l’ENERCA aux autorités locales de veiller sur les installations électriques

0
68
Thierry Patient Bendima, Directeur Général de l'Energie centrafricaine

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 26 août 2022—(Ndjoni Sango) : Le Directeur Général de l’Energie Centrafricaine (ENERCA), Thierry Patient Bendima a échangé le mercredi 17 août 2022, avec les autorités locales dont les maires du 2ème, 6ème et 7ème arrondissement de Bangui. Ces échanges interviennent suite à la récente manifestation déroulée au quartier Sango dans le 2ème arrondissement de Bangui du fait d’une panne de transformateur de l’ENERCA ayant causé l’absence de l’électricité dans le secteur pendant un bon bout de temps.

En effet, l’Energie Centrafricaine (ENERCA), la seule entreprise nationale depuis les indépendances à fournir l’électricité sur toute l’étendue du territoire national aux centrafricains, continue de faire face à un certain nombre de problèmes malgré les efforts déployés par le gouvernement et les cadres de la société, avec l’appui des partenaires techniques et financiers en faveur cette noble institution, sous la vision du Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, de fournir à la population l’électricité en abondance.

Les problèmes auxquelles l’ENERCA est confrontée sont notamment les branchements illicites, l’œuvre anarchique de certains filles et fils du pays. Cet acte d’incivisme caractérisé constitue un manque à gagner pour cette entreprise étatique qui se bat jour et nuit pour satisfaire les Centrafricains. A ces problèmes, s’ajoutent le vol et le sabotage des installations de l’ENERCA par des Centrafricains véreux.

Le mardi 16 août 2022, une manifestation a eu lieu au quartier Sango dans le 2ème arrondissement de Bangui. Quelques groupes de jeunes ont manifesté pour réclamer le courant dans leur secteur.

Or, ce sont parmi la population que des malintentionnés pratiquent des branchements illicites créant ainsi des surcharges sur les transformateurs de l’ENERCA. Cela entraine de facto des pannes sur les installations. C’est ce qui fait que la localité était plongée dans le noir depuis un mois.

Pour ces manifestants, l’absence de l’électricité dans le secteur empêche les forces de l’ordre de mener des patrouilles dans les coins et les recoins des différents arrondissements de Bangui en vue de veiller à la sécurité des personnes et de leurs biens. Vue l’urgence, le Ministre de l’énergie, Arthur Bertrand Piri, s’est dépêchée sur le terrain et a rassuré la population du 2ème arrondissement sur le rétablissement de l’électricité.

C’est dans ce contexte que le Directeur général de l’ENERCA, Thierry Patient Bendima, qui veille sur les instructions de son chef hiérarchique, sur la vision du président de la République, a jugé important de convoquer les autorités locales des arrondissements de Bangui pour trouver des pistes de solution permettant de préserver les installations électriques dans les localités.

« Cette rencontre fait suite à un soulèvement qui s’est déroulé récemment au quartier Sango par rapport à un problème de fourniture de l’électricité. Mais je pense que, le dispositif mise en place par l’ENERCA pour accompagner ces types de préoccupations, c’est surtout les échanges avec les autorités locales. Nous rencontrons aujourd’hui, les maires de 2ème, 6ème et 7ème arrondissements de Bangui dont lesquels nous avons reçu ce type de convenu. Effectivement, depuis le mois de février 2022, pour le 6ème, le mois de mai pour le 2ème et le mois de juin pour le 7ème. Nous disposons dans ces localités des transformateurs qui ont été endommagés et du coup, nous avions informé la population sur ce choc avec des démarches en cours pour résoudre ce problème, mais la réparation de ces transformateurs prendra un peu de temps. Nous rassurons les compatriotes que les efforts sont déployés et que la situation sera très vite résolue », a expliqué Thierry Patient Bendima, Directeur Général de l’Energie Centrafricaine.

« Amélioration de fourniture en électricité mérite la protection des installations »

Il a par ailleurs exhorté les autorités locales à se mobiliser pour protéger les biens de l’ENERCA, car avec la capacité de certaines centrales hydrauliques, on assiste aujourd’hui à une amélioration de l’électricité.

« L’ENERCA est un bien national et non celui d’un seul individu. C’est pourquoi, nous sollicitons l’accompagnement des autorités locales et de leurs populations pour œuvrer ensemble afin de résoudre les difficultés liées aux branchements illicites mêmes si les transformateurs venaient à être installés. Avec l’amélioration de la fourniture de l’électricité, ceci devient un enjeu indispensable parce que la population l’électricité entre 18h à 24h par jour et en ce moment, le niveau des charges va aussi augmenter. C’est pourquoi, nous avions organisé cette rencontre avec les maires dans le but d’anticiper les questions pour éviter de tel désagrément prochainement », a conclu le Directeur Général de l’ENERCA.

Pour assurer une longue vie à l’Energie Centrafricaine (ENERCA) qui est l’unique fournisseur de l’électricité en RCA, il est préférable que chaque Centrafricain puisse prendre conscience de l’enjeu que représente cette entreprise comme son propre bien commun, en dénonçant les actes frauduleux qui continuent de mettre à mal les multiples efforts déployés par les autorités compétentes pour doter la population en électricité en abondance. L’esprit du patriotisme doit interpeler chaque Centrafricain à veiller à la survie de l’ENERCA.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires