RCA: la présidente du CNJ victime d’une tentative de braquage armé?

0
153
Le constat de la police au domicile de la présidente du CNJ

Par Basta Balouwa

Bangui 13 septembre 2020 – (Ndjoni Sango): Dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 septembre 2022, le domicile de la présidente du Conseil National de la Jeunesse Paméla Derom a été la cible d’une attaque par des bandits armés. Aucune victime humaine n’a été enregistrée, mais l’on note un dégât matériel.

La présidente du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) et vice-présidente de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) a été victime d’une « agression des bandits armés non-identifiés » à son domicile aux environs de 1heures 50 minutes, à encore croire ses propres versions sur sa page Facebook.

Au regard des faits à travers les images, tout s’était passé comme si ces bandits ont tiré à balle réelle sur l’autobus du Conseil National de la Jeunesse Centrafricaine stationné chez la présidente du CNJ, avant de prendre fuite.

La présidente de la jeunesse centrafricaine a très vite réagi sur sa plage Facebook pour dénoncer des tentatives d’intimidation à travers des messages de haine sur les réseaux sociaux et sur son numéro de téléphone mobile.

« Depuis le 24 août j’ai reçu de menace d’inconnu et curieusement dans la nuit d’hier aux alentours de 1h50, les bandits armés m’ont à nouveau attaqué. Mon Dieu que je sers est avec moi », a-t-elle dénoncé sur les réseaux sociaux.

Dans un message SMS reçu le mercredi 24 août 2022 à 18h25 par la présidente du CNJ, on peut lire sur les captures d’écran qu’elle a publié: «Tu payeras avec ta peau si tu le veux. Mais cette fois si profite de ta vie ».

L’autobus du CNJ a reçu deux balles qui ont brisé les pare-brises dudit véhicule. S’agit-il d’une attaque ciblée ou une simple tentative du braquage du véhicule de service du CNJ?

D’après certaines interprétations, il s’agirait d’une tentative de braquage dont la présidente du CNJ serait victime. Car, les cas de braquages sont fréquents dans le 5ème arrondissement est la cible de ces bandits armés au quotidien.

Il est important que les autorités en charge de la sécurité de la population centrafricaine puissent renforcer le dispositif sécuritaire en vue d’assurer la quiétude de la population.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires