RCA: des journalistes et blogueurs formés sur la lutte contre les discours de haine et le processus démocratique local

0
54
Formation des journalistes et blogueurs sur les discours de haine et la développement local en RCA @crédit photo Marly Pala (Septembre 2022)

Par Marly Pala

Bangui 15 septembre 2022—(Ndjoni Sango) : L’Association Jeunesse en Marche pour le Développement en Centrafrique renforce les capacités des journalistes et blogueurs sur la lutte contre les discours de haine et le processus démocratique local. Cette formation a démarré le jeudi 15 septembre et prendra samedi 17 septembre 2022 au centre Cucherousset à Bangui.

Les discours de haine et les désinformations sont des facteurs qui engendrent les violences et la division entre les communautés. A cela plusieurs organisations se sont levées pour combattre ce fléau afin d’inciter la cohésion parmi les communautés.

C’est pour cette raison que l’AJEMADEC s’est lancée dans cette dynamique afin de sensibiliser les acteurs des réseaux sociaux et journalistes à lutter contre ce phénomène, mais aussi de renforcer leur capacité sur le processus démocratique local.

Selon Blandin Songuel, représentant le HCC à cette formation, la vulgarisation du document de lutte contre les messages de haine est en train de porter fruit : « Le HCC est aujourd’hui très content de se rendre compte que ce document n’est pas resté lettre morte. Car, des organisations que ce soient AJEMADEC ou d’autres associations, ont pris la responsabilité de vulgariser le contenu de ce document et de lutter efficacement contre ces messages de haine qui prolifèrent sur les réseaux sociaux et gangrènent la paix en Centrafrique », a-t-il affirmé.

Pour Rhosyns Zalang Ngatondang, président fondateur de l’ONG AJEMADEC, cette formation est indispensable pour les acteurs des réseaux sociaux en cette période : « A l’ère de la nouvelle technologie, travailler sans les journalistes et blogueurs est une erreur. Raison pour laquelle on s’est dit qu’il est important de faire participer et intégrer ces parties prenantes de la communication, afin que l’objectif que nous recherchons pour la paix en RCA soit atteint. A cela, nous attendons des participants, des actions positives et concrètes afin de barrer la route au phénomène des désinformations et de promouvoir la démocratie en Centrafrique », a-t-il défendu.

Cette rencontre va permettre à ces acteurs des réseaux sociaux à savoir, journalistes de la presse en ligne, blogueurs et autres influenceurs sur internet d’être outillés afin de contribuer à l’éradication des discours haineux en République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires