RCA: l’éducation et la santé de la population, un souci majeur dans les provinces

0
50
Centrafrique-Bambari-Ndjoni-Sango
Déplacés peuls de Bambari @photo Cyrille Yapendé

Par Jolidon Josiana TCHECKOE

Bangui, 27 décembre 2022— (Ndjoni Sango) : La situation sécuritaire  dans les provinces de la République Centrafricaine reste un enfreint majeur pour l’éducation des enfants et une menace assez importante pour la santé de la population civile. Car présence des certains groupes armés pénalise le mode de vie des populations.

Depuis plusieurs années, la République Centrafricaine s’est confrontée à des périodes d’instabilité marquées par des crises militaro-politique impactés négativement sur le système éducatif du pays. Parmi ces difficultés, on note entre autres un manque criard des enseignants qualifiés dans presque tous les établissements de ville de Bangui particulièrement ceux des provinces de la RCA. Ajouté à cela, l’insuffisance  des table-bancs et des bâtiments scolaires. Tous ces aléas, font que l’éducation des enfants a connu une régression considérable.

Malgré tous ces problèmes qui d’ailleurs n’ont pas encore une solution, depuis quelques temps, la situation sécuritaire dans les provinces de la RCA devient de plus en plus inquiétante avec une résurgence des violences. Une situation qui entrave encore une fois de plus l’émergence de l’éducation des enfants dans ces localités sous tension. Il faut souligner que pour l’instant, certaines populations se trouvent dans la brousse.

Mise à part ce problème de l’éducation, la question sanitaire de la population qui manque depuis fort longtemps d’un cadre de soin idéal. Pour y faire face, les partenaires œuvrant dans le domaine de la santé se sont mobilisés afin d’abréger la souffrance de la population sur le plan sanitaire. Seulement avec la crise sécuritaire, plusieurs Organisations humanitaires ont fait l’objet de pillage.  Laquelle situation a contraint nombreux partenaires humanitaires a plié bagages. Les habitants qui ont trouvé refuge dans la brousse et dans les camps de fortunes manquent d’eau potable et de nourritures. Aussi, ils sont livrés  à d’énorme cas de maladies comme le paludisme et la typhoïde.

Il faut signaler que l’éducation et la santé sont les choses les plus cruciales des êtres humains, comme le souligne un dicton célèbre, « l’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde ». Elle est d’ailleurs la clé de voute d’un développement durable d’un pays. A cet effet, des efforts devront être conjugué pour palier le plus vite possible à ce problème d’insécurité qui sévit à l’intérieure du pays.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires