RCA: l’insalubrité bat son plein à l’Ecole Normale Supérieure (ENS)

0
45
Ecole Normale Supérieure

Par Jolidon Josiana TCHECKOE

Bangui, 13 janvier 2023— (Ndjoni Sango) : L’insalubrité constitue depuis quelques années l’une des menaces auxquelles font face les étudiants de l’École Normale Supérieure. L’on peut constater que presque toutes les administrations de la République Centrafricaine se trouve dans cette situation. Et l’Ecole Normale Supérieure est un exemple parmi tant d’autre. Des bâtiments en dégradation, l’absence totale des toilettes, des sachets polémiques et envahissement des herbes partout dans la cour. A qui revient la responsabilité de mettre la propriété dans cette administration ?

L’École Normale Supérieure (ENS) est une grande école de formation des élèves professeurs du lycée qui situe dans le 5e arrondissement de Bangui juxtaposée de l’hôpital communautaire. Cette école a été créée en 1970 par le feu Empereur Jean Bedel BOKASSA. Après 53 ans d’existence, celle-ci se retrouve maintenant dans un état d’insalubrité vraiment avancé.

On peut compter trois bâtiments en étage abritant des salles de classe et une administration ainsi que trois autres bâtiments servant de dortoirs pour les étudiants, sans oublier le Lycée d’Application Ecole Normale Supérieure (LAENS).

Cependant juste à l’entrée de cet établissement, on aperçoit des sachets en plastique qui trainent partout au sol. Des herbes qui poussent, des tas d’ordures installées devant l’Institut Supérieur de Télécommunication (IST). Une étudiante en première année de Licence Professionnel des Réseaux information s’indigne de cette situation.

« Vraiment la devanture de notre département est tellement sale et attire des moustiques un peu partout qui nous piquent. C’est vraiment triste de voir une grande administration qui regroupe plusieurs établissements dans cet état » a déploré Evariste DONGOBE.

S’ajoute à cela il y a aussi de manque de toilette une étudiante en 2e année du journalisme Déborah KOUALET « Et parfois quand je sens un besoin je suis obligée de demander aux habitants qui sont proches de l’administration pour me soulager s’ils refusent je rentre à la maison car c’est une chose qu’on peut garder si longtemps » a-t-elle-ajouté

Il faut signaler que nous avons tenté de joindre le Directeur Général de l’Ecole Normale Supérieure en vain pour avoir sa version sur l’état de l’insalubrité et le manque des toilettes déplorés par les étudiants de cet établissement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires