Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: « Cette année sera celle des réformes » ministre Dondra des finances

Marly PALA

présentation des voeux de nouvel au ministre des finances Henri Marie Dondra par ses collaborateurs@photo Marly Pala
présentation des voeux de nouvel au ministre des finances Henri Marie Dondra par ses collaborateurs@photo Marly Pala

Bangui 20 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Le personnel du ministère des finances et du budget a présenté le vendredi 17 janvier, ses vœux du nouvel an 2020 à son ministre Henri-Marie Dondra. La cérémonie de cette présentation a eu lieu à l’hôtel Oubangui  en présence de quelques membres du gouvernement, des cadres et agents du département des finances et des personnalités internationales.

Plusieurs cadres et agents des douanes, impôts et domaines, trésor public et d’autres secteurs financiers étaient venus massivement pour présenter leurs vœux du nouvel an au chef dudit département.

Accompagné de ses quatre collègues ministres notamment ceux de la jeunesse et sports, de la fonction publique, des relations avec le parlement et du développement durable, Henri-Marie Dondra a profité de l’occasion pour remercier les personnalités des organisations et institutions financières internationales et en a présenté les prochaines orientations de son département pour le développement de la République Centrafricaine.

Par la même occasion, le ministre des finances dévoile les grands axes des finances du pays basés sur les réformes.

«je voudrai d’abord remercier les collègues et les personnalités internationales qui ont décidé de se joindre à nous pour passer ce petit moment qui symbolise les échanges des vœux entre le personnel et les cadres du ministère des finances. Comme vous savez, cette année sera celle des réformes pour que l’Etat puisse s’inscrire durablement dans une dynamique de croissance. Il s’agit d’un programme, je dirai ambitieux, qui exige du ministère des finances et du budget d’avantages  pour mobiliser des ressources propres de l’Etat et mieux faire face aux charges publiques », a-t-il déclaré.

Il a poursuivi pour rappeler les prérogatives des secteurs financiers, à savoir douanes et impôts en ce qui concerne les recettes fiscales.

« il appartient à vous des impôts et des douanes de vous assurer en bonne intelligence, de la réconciliation quotidienne des données de recettes recouvrées. Les problèmes que nous avons jusqu’à ce jour, c’est bien évidemment, la concordance des chiffres qui sont présentés tant dans les directions générales vers le trésor public. Donc je pense que c’est un grand défi déjà à relever », a affirmé le ministre des finances.

Il faut rappeler que le ministère des finances et du budget jouera un très grand rôle  dans les  prochaines élections groupées qui auront lieu le 27 décembre de cette année. Car il versera 2 milliards FCFA en termes de contribution pour le démarrage des opérations au niveau de l’Autorité Nationale des Elections (ANE).