Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: bilan et perspective des activités de la PIJCA

Par Marly PALA

Les membres de la plateforme interconfessionnelle de la jeunesse centrafricaine@photo Marly Pala

Bangui 10 mars 2020—(Ndjoni Sango) : Le bureau de la plateforme interconfessionnelle de la jeunesse centrafricaine (PIJCA) a présenté ce samedi, 7 mars, lors d’un point de presse, le rapport annuel de ses activités de 2019 et a dressé les projets d’action pour 2020. La présentation de ce rapport a eu lieu au siège de ladite plateforme à Bangui, en présence de plusieurs personnes, venues pour la circonstance.

Apres les crises qui ont secoué la République centrafricaine, la jeunesse tend à se diviser à cause de l’appartenance sociale, ethnique ou encore religieuse. Pour pouvoir éradiquer cet esprit de division, une plateforme a été créée afin de réunir la jeunesse autour d’une même table.

La plateforme internationale confessionnelle de la jeunesse centrafricaine exerce, depuis sa création, dans la coexistence pacifique et la cohésion communautaire, justifiée par ses membres affectifs qui proviennent de toutes les obédiences religieuses, culturelles et identitaires.

Après l’élargissement de ses actions pour l’insertion sociale des ex-combattants, des droits de la femme et la sécurité communautaire, le bureau de ladite plateforme, présenté son rapport annuel et son plan d’action.

Un bilan positif, selon Belfort Gbangope, président de la plateforme interconfessionnelle de la jeunesse centrafricaine, qui rappelle les prochaines actions à mener pour l’année 2020.

« Nous avons eu à faire des activités concrètement illustrées et sur cette base, je dirai que le bilan de l’année passée est positif. Cette année, nous essayerons de remonter nos champs d’activité vers le centre-est, je veux parler de Bambari, Bria, Alindao, Kouango, Grimari, Ippy. Car ce sont des zones où il y a eu la présence des groupes armes et ou la population continue de vivre la psychose. Donc le moment est venu pour que dorénavant, la PIJCA puisse aller sur le terrain, travailler avec ces jeunes et parler à cette population, pour qu’ensemble main dans la main, nous puissions ramener la cohésion sociale dans nos communautés », a-t-il affirme

Il a ensuite poursuivi que chaque année, la PIJCA propose des projets avec son partenaire traditionnel qui est le comité catholique contre la faim et le développement, une fois valides, elle se met sur le terrain pour mettre ces projets en exécution.

Rappelant qu’à travers ces différents projets réalises et des séances de discussion avec d’autres organisations de jeunes, la PIJCA a développé une vision globale qui renforce le lien du vivre ensemble entre les communautés.