Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : Thierry Vackat, candidat à la présidence de l’assemblée nationale

DSC_0853

Thierry Vackat/@Eric Ngaba

Ndjoni Sango (Bangui 02/05/16) : « Je déclare solennellement ma candidature à la présidence de l’Assemblée Nationale Centrafricaine « , c’est la substance de la déclaration de Thierry Vackat qui prétend briguer la présidence du parlement centrafricain. C’est au cours d’une conférence de presse tenue, le 30 avril 2016 à Bangui, que le Député indépendant de la population de la circonscription de Mongoumba, région sud de la Centrafrique, a annoncé sa candidature.

Après avoir acquis la bataille aux législatives dans la circonscription de Mongoumba, la bataille est désormais lancée pour le perchoir de l’Assemblée Nationale de la République Centrafricaine. Tout le monde le sait, et on le dit souvent, il faut être âgé pour prétendre être au commande de l’Assemblée Nationale. Mais Thierry Vackat, très jeune de son âge, veut briser la chaine de la peur et de tout obstacle pour se lancer dans cette bataille qui s’annonce déjà rude. « Je mesure ma capacité et ma possibilité d’être président de notre parlement « , a-t-il soutenu.

Le jeune député Vackat sera en face des vieux caïmans du marigot politique centrafricain dans cette bataille de leadership au parlement centrafricain. Aurait-il la chance de les battre lorsqu’on sait que les candidats tels que Madame Epaye, Martin Ziguelé, Karim Meckassoua ou encore Anicet Georges Dologuelé ayant chacun un effectif important des députés et des soutiens à l’Assemblée Nationale? Bien qu’indépendant, Thierry Vackat croit à sa conviction et espère sur son  soutien des députés indépendants pour venir au bout de son objectif. C’est pour lui un défi à relever dans cette lancée.

« En analysant objectivement le processus électoral récent et les résultats issus de ce processus, je ne peux rester insensible par ce que la Centrafrique doit bouger méthodiquement pour alléger les souffrances des Centrafricains. Bon nombre de nos compatriotes ont perdu leurs vies et des biens à cause des dérives politiques enregistrés dans notre pays », a renchérit Thierry Vackat.

En attendant que les autres se déclarent candidats au perchoir de l’Assemblée Nationale, le député de la circonscription de Mongoumba lance le défi.

Eric NGABA

Commentaires

commentaires