Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: Les FACA ont appréhendé 4 pillards des marchandises d’un convoi du corridor Bangui- Douala

IMG_0756

Des armes retrouvés sur les pillards/@Inès Laure N’gopot

Ndjoni Sango (Bangui 30/05/16:_Quatre pillards des marchandises d’un convoi en provenance de Cameroun pour Bangui, ont été appréhendés par les éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA). Ils ont été appréhendés durant le week-end passé au village Tédoua à 35 km de Baoro où le véhicule du convoi a fait un accident entrainant par la suite le pillage à sec des marchandises par villageois. 

C’est au cours d’une opération menée par les éléments des FACA sur les lieux de pillage que certains marchandises pillés ont été saisis avec les pillards ayant été pris au piège. Ils sont tous quatre malfrats dont le  chef du village Tédoua qui sont arrêtés au cours de cette opération puis emmenés ce 30 mai 2016, à Bangui à la gendarmerie pour des enquêtes. Emmenés à Bangui la capitale avec des armes de chasse, des machettes, des amulettes retrouver sur eux, ils ont été gardés au Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain (BARC) où le ministre de la sécurité publique, Jean Serge Bokassa et celui des finances et du budget Henri-Marie Dondra se sont rendu pour voir de visu la situation.

IMG_0742

Des effets militaires retrouvés sur les pillards/@Inès Ngopot

Selon des témoins sur place, ces malfrats appartiendraient au groupe antibalaka du village Tédoua, sur le corridor Bangui Douala qui, souvent à une occasion de panne d’un véhicule de convoi, viennent avec des armes pour intimider les commerçants se trouvant dans le véhicule afin de piller les marchandises.  En effet, un véhicule des convois venu de Cameroun pour Bangui, a fait un accident routier au village Tédoua à 35km de la localité de Baoro. Bien que le véhicule tombé soit rempli des marchandises d’environ 140 millions, d’après les propriétaires des marchandises, les casques bleus Bangladais ayant escorté le convoi ont fait fi de rester pour assurer la protection des biens et des personnes se trouvant à bord du véhicule. Aussitôt, les villagéois de Tédoua, un village situé à 35 km de Baoro, sont sortis en masse et ont pillé tous les marchandises à bord du véhicule tombé.

 

D’après Abdoul Salam, porte-parole des commerçants du marché km5 (pk5) à Bangui, »les casques bleus de la MINUSCA qui assurent l’escorte du convoi ont refusé de stopper pour assurer la sécurité des marchandises disant qu’ils sont là pour protéger les véhicules de la MINSCA et non les marchandises ».

 

IMG_0717

Les pillards avec les marchandises/@Inès Ngopot

Il convient de dire que ces cas de pillage sur les véhicules remplis des marchandises en provenance de Cameroun sont fréquents sur le corridor Bangui-Douala durant l’année dernier. Mais ces derniers mois au début 2016, aucun un incident du genre ne s’est produit. Souvent ces pillages sont produits au su et vu des casques bleus de la MINUSCA qui laissent faire.

 

Inès Laure N’GOPOT

 

Commentaires

commentaires