Le parti Centrafrique Nouvel Elan de Sylvain Ngakoutou Patassé déterminé pour un succès sans fin à l’élection présidentielle

0
10683

Sylvain PatasséEn prélude aux élections groupées qui se pointent à l’horizon, le président du parti Centrafrique Nouvel Elan (CA-NE), Sylvain Ngakoutou Patassé, candidat à la présidentielle s’active pour un meilleur positionnement dans la course. Dans cette optique, son cabinet politique n’a pas baissé les bras. « En politique, on doit exister », dit une sagesse. Malgré l’absence physique du candidat Sylvain Ngakoutou Patassé, sur le sol centrafricain, son équipe de campagne répond fortement « oui » à tout appel politique. Ses idéaux et ses ambitions politiques suivent doucement et sûrement leur bonhomme de chemin.

Dans le respect de la loi organique fixant les obligations des partis politiques en Centrafrique, chaque samedi, le bureau politique de Centrafrique Nouvel Elan (CA-NE) organise des rencontres avec ses militants. De retour à Bangui, après quelques jours passés à Paris, le président du CANE, Sylvain Ngakoutou Patassé a assisté le samedi 14 novembre 2015 à l’assemblée générale dudit parti.

Au rendez-vous d’une grande mobilisation, sensibilisation, formation et d’éducation, plus de 700 militants, responsables des cellules et comités de base, venus des 8 arrondissements de Bangui, Bimbo et Begoua ont répondu présent. « Chaque samedi nous organisons des rencontres dans le but de former, informer et éduquer nos militants sur la cohésion sociale, la paix et les élections. Avec la mobilisation, nous avons rendu compte, comme si CANE a déjà fait 20 ans en Centrafrique », souligne un partisan.

S. Patassé à Baoro« En tant que parti politique responsable, Centrafrique Nouvel Élan  forme ces militants sur la cohésion sociale, les sensibilisé sur le nouveau chronogramme électoral ainsi que l’organisation des élections », explique le SG du parti.

Plusieurs décentes ont été organisées par l’équipe de propagande dans l’arrière-pays, à Bangui, Bimbo et Begoua. Du moins, la réussite avérée de la décente musclée du cabinet politique du candidat indépendant Sylvain Ngakoutou Patassé sur le terrain pour la validation des comités de soutien résulte d’un travail de fond abattu par des professionnels. Ce faisant, doit être un cas d’école pour les futurs candidats qui ne savent pas avec qui conjuguer pour remporter la course.

Déjà le sondage est fait au niveau de son cabinet politique. «En vue de l’engouement du peuple centrafricain à s’adhérer à Centrafrique Nouvel Elan, nous allons remporter cette élection les mains levées », martèle d’un souri d’assurance le président du CANE Sylvain Eugène Ngakoutou Patassé.

Pour le cabinet politique du candidat Sylvain Patassé Ngakoutou, seule la voix des urnes pourrait libérer le pays de tous ses maux, d’où nécessité de choisir l’homme qu’il faut pour diriger le pays. Déjà, Centrafrique Nouvel Elan (CA-NE) a ses actifs 137 circonscriptions, occupées par ses représentants (Député).

A dire vrai, le candidat Sylvain Patassé Ngakoutou a un véritable chantier. Il pourrait également hériter la popularité de son père défunt Ange Félix Patassé, ex-président qui avait également gagné par la voie des urnes les élections en 1993 s’il s’y attèle véritablement, a martelé un partisan farouche de ce candidat.

Modesty Kochékpa

avatar
  S’abonner  
Notifier de