RCA: 115 couturiers mobilisés pour la fabrication des masques artisanaux contre le COVID-19

0
876
Centrafrique-masques-Ndjoni-Sango
Atelier de fabrication des masques artisanaux à l'alliance frnaçaise à Bangui

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 2 2020—(NdjoniSango) : 115 couturiers de Bangui se lancent dans la production des masques artisanaux de protection en normes internationales pour contrer la propagation de la maladie à Coronavirus.

Dans peu de temps,  selon le constat fait par les médias qui ont accompagné l’Ambassadrice de l’UE en Centrafrique, Samuela Isopi et le ministre de l’Economie, de la coopération et du plan, Félix Moloua, qui ont rendu visite à l’Alliance Française de Bangui, lieu qui a servi de cadre de l’atelier de la production de 150.000 masques.

Les 14.000 sont actuellement disponibles le mercredi 27 mai, d’après le Chef de l’atelier Yann Kossi. L’Union européenne, à travers le Fonds Bekou en collaboration avec l’Alliance Française de Bangui,  apporte son appui à l’association Ndara qui a formé ces derniers temps plusieurs couturiers sélectionnés devant confectionner des masques artisanaux.

Cette politique permet à la population centrafricaine de se protéger contre cet ennemi invisible et dangereux, appelé le COVID-19.

Après quelques jours de formation, ces couturiers mettent déjà leurs mains en marche pour la fabrication de la première tranche de ces masques qui seront distribués dans un futur proche aux populations nationales visées par ce virus qui continue de faire son petit bonhomme de chemin dans le pays.

L’une des jeunes couturiers a fait son témoignage en remerciant le gouvernement et l’Union européenne pour cette opportunité d’emploi et génération de revenus :

« J’ai été sélectionnée parmi ces jeunes couturiers qui devraient au minimum produire de 50 à 100 masques par jour et gagner jusqu’à 800.000 francs CFA par mois. Je suis émue par rapport à l’effort fourni par le gouvernement et ces partenaires, particulièrement l’UE, qui nous permettent de faire ce travail dans ce moment très difficile permettant d’aider notre famille », a fait savoir cette jeune fille artisane.

Le projet intitulé, Coopérative Ephémère, vise à lutter contre la propagation du Coronavirus en Centrafrique en produisant  globalement 150.000 masques artisanaux qui seront partagés à des catégories cibles et identifiés avec le Ministère de la Santé.

Les premiers lots seront prêts le samedi prochain pour la distribution qui sera accompagnée d’une sensibilisation assurée par des ONG sur comment porter, utiliser et laver ces masques uniques, 100% « Made in Centrafrique », peut-on lire sur la page facebook de l’Union européenne en Centrafrique.

Ce projet a vu le jour grâce à l’engagement qui découle d’un entretien entre le gouvernement et ces partenaires traditionnels, notamment l’Union européenne, la Banque Mondiale, la Banque Africaine  pour le Développement (BAD) et le projet Londo qui, avec l’Etat centrafricain, prévoient de confectionner 10 millions de masques qui seront toujours fabriqués par les couturiers de la place.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments