RCA : Affaire d’usage frauduleux de macarons, qui des députés Wedane et Dimbele est faussaire ?

0
627
Centrafrique-parelement-Ndjoni-Sango
Les députés Teddy Wedane et Dimbelé Nakoué

Par Fiacre SALABE

Bangui 9 Juin 2020—(Ndjoni Sango) : Ces derniers temps, il y a trop de rumeur qui circule autour de l’affaire d’usage frauduleux des symboles de l’Assemblée Nationale pour des fins personnelles, par certains députés de la nation. Le cas de l’affairiste camerounais qui a été surpris le jeudi 4 Juin dernier, par la compagnie nationale de la sécurité (CNS), avec un macaron sur leur véhicule dont l’enquête suit encore son cours. Mais qui d’entre les députés DIMBELE et WEDANE est faussaire dans cette affaire? Suivez les investigations du Journal Ndjoni Sango.

Selon les informations recoupées, tout part de l’occupation de la localité de Sosso-Nakombo par les sociétés chinoises Camsona et Cocami, qui serait octroyée de gré-à-gré par le député Mathurin DIMBELE NAKOUE, en contrepartie d’une somme importante de 127 millions de FCFA. Selon les mêmes informations, ces 127 millions ont été remis en trois tranches, dont 60 millions comme frais de remise de la parcelle aux entreprises chinoises, 50 millions comme frais de construction d’un établissement scolaire, et 17 millions supplémentaires comme remerciement, selon le député Teddy WEDANE.

L’occupation de ces parcelles semble créer un souci entre les entreprises chinoises et les populations locales du village Sosso-Nakombo, puisqu’il s’agit d’un octroi sans consentement de ces dernières. C’est ce qui a causé le soulèvement populaire contre les entreprises chinoises, et qui s’était soldé par la mort de cinq Chinois dans cette localité, selon l’interprète desdites sociétés, le Camerounais ANDJI Gilbert.

Dans les 127 millions remis par les sociétés chinoises, le sieur ANDJI Gilbert ayant servi d’intermédiaire, devrait percevoir son pourcentage, ce qui n’a pas été le cas, a déclaré Teddy WEDANE. Ce qui a poussé ce dernier à se réfugier quelques mois au Cameroun, avant que la situation ne soit calmée, a confirmé personnellement ANDJI Gilbert, qui a fait la connaissance du député DIMBELE lors des arrangements de ces problèmes entre les sociétés chinoises et les populations de Sosso-Nakombo.

Pour remercier le sieur ANDJI Gilbert, le député DIMBELE lui demandait de chercher avec qui il pourrait entreprendre des affaires entre le Cameroun et le Centrafrique, dont il pouvait appuyer la libre circulation en termes d’exonération en sa qualité de député. Telle a été la motivation ultime de Gilbert ANDJI, de contacter sa grande sœur Anna NTUI, depuis Suède pour transiter des marchandises à destination de la République Centrafricaine, selon le député WEDANE, confirmé par Gilbert ANDJI.

Aussitôt, la dame Anna NTUI a déployé un conteneur rempli de 2 véhicules dont une Ambulance et un Rav4, y compris des ordinateurs, quelques matériels de restaurant, et plusieurs autres choses, sur la demande du député DIMBELE qui leur a fait savoir que son pays a besoin des affaires dans le domaine de transport et autres.

Comme des taxes douanières s’imposent sur l’acheminement de ce conteneur, il est question de mettre la main à la poche pour sortir de l’argent, ce qui n’a pas été du gré du député DIMBELE, selon son collègue Teddy WEDANE, interrogé.

Mais à la veille de sa mission en Afrique-du-Sud, un des protocoles de l’Assemblée Nationale Cédric BEMOLINDA, et garçon de courses du député DIMBELE, a mis WEDANE en contact avec le sieur Gilbert ANDJI pour discuter affaires, sur l’arrivée de ce conteneur, ce qui fut fait.

Suite à un déjeuner d’affaires, d’importantes sommes avoisinant plus d’une vingtaine de millions, ont été engagées par le député Teddy WEDANE, pour régler les démarches douanières sur ledit conteneur, dont la rédaction du Journal Ndjoni Sango détient les documents administratifs.

Avant l’arrivée du conteneur, des discussions ont eu lieu entre la dame Anne NTUI, et le député Teddy WEDANE, dont Ndjoni Sango possède les éléments sonores, mais ignorés par Gilbert ANDJI, l’interface dans toutes ces affaires.

Face à l’impatience de WEDANE pour l’arrivage du conteneur, il est obligé de faire pression pour la restitution de son argent dépensé dans le cadre des démarches douanières. Il est obligé de toucher le Procureur de la République, qui a émis une convocation en la date du 17 mars 2020.

Ne sachant quoi faire face à la justice, la dame Anna NTUI a touché le représentant plénipotentiaire du Cameroun Nicolas NZOYOUM, pour régler les affaires à l’amiable, via l’entremise du président de l’Assemblée Nationale Moussa Laurent NGON-BABA, et les concernés.

Ce qui fut fait, a témoigné même le rapport parlementaire élaboré par le député Mathurin DIMBELE NAKOUE, deuxième Vice-président de l’Assemblé Nationale dont Ndjoni Sango dispose d’une copie.

Une tentative vaine de résolution diplomatique qui n’accouche que d’une souris, selon les parties en conflit sur l’affaire de ce conteneur, dont Teddy WEDANE impose toujours la restitution de ses frais douaniers décaissés.

Dans l’attente de ses frais douaniers sollicités, le conteneur est finalement arrivé à Bangui, sur l’adresse du député DIMBELE, qui naguère a déjà entamé des discussions avec la dame Anna NTUI, en émettant le besoin d’une ambulance, d’un véhicule Rav4, et des ordinateurs.

A l’arrivage du conteneur à Bangui, le transitaire TTCI, qui avait assuré les démarches depuis le Cameroun en collaboration avec Bolloré Logistiques, a conduit ledit conteneur chez le député Teddy WEDANE, qui s’était engagé dans les démarches douanières, mais nié par le sieur Gilbert ANDJI.

Selon Teddy WEDANE, le déchargement du conteneur a été fait en présence des propriétaires, y compris les avocats MOUROUBA et BOTALO, qui ont suivi le dossier de près, mais seulement il a pu maintenir quelques matériels et l’Ambulance, avant la restitution de son argent, lit-on même dans le rapport du député DIMBELE.

Face à la confiscation des matériels et vu que le député DIMBELE se croyait perdant dans le conteneur, s’est désengagé, et les propriétaires (Anne NTUI et Gilbert ANDJI) voulaient passer à la vitesse supérieure.

C’est ainsi que l’affaire s’est tournée en vinaigre entre WEDANE et DIMBELE et les propriétaires dudit conteneur qui ont voulu hausser le ton sur un fond de fausseté, via l’usage des symboles de l’Assemblée nationale.

Selon Gilbert ANDJI, trois semaines plutôt, le macaron des députés a été utilisé sur leur véhicule pour la libre circulation urbaine, même si Teddy WEDANE a précisé quant à lui que ces derniers l’ont utilisé depuis fort longtemps, pour ramener des marchandises hors taxes douanières, entre le Cameroun et le Centrafrique.

Tout le malheur des faux usagers (Anne NTUI et Gilbert ANDJI), commence le jeudi 4 Juin, où le député Teddy WEDANE a pu signaler leur position au PAN NGON-BABA, qui a autorisé de saisir immédiatement la compagnie nationale de sécurité (CNS), pour faux usage des symboles institutionnels sur leur véhicule.

Après arrestation, ces derniers ont finalement cité dans leur explication à la CNS, le nom du député DIMBELE qui a été tout de suite interpellé par ces autorités policières pour un interrogatoire exclusif.

Suite à son interrogatoire, le nom du protocole Cédric BEMOLINDA est sorti comme donneur du macaron aux sujets camerounais, qui en font usage frauduleusement sans être inquiétés consciencieusement.

Interrogé devant quelques membres de l’Assemblée Nationale, le protocole Cédric BEMOLINDA qui a pu céder  le macaron, a finalement avoué, selon son protecteur DIMBELE, qui le gère comme garçon de courses entre lui et ces sujets camerounais.

Au moment où la rédaction du Journal Ndjoni Sango a mis cette information sous presse, les matériels confisqués restent encore chez le député Teddy WEDANE, qui réclame son argent décaissé pour les formalités douanières par rapport à l’arrivage du conteneur.

L’usage du macaron sur le véhicule des sujets camerounais sur autorisation du sieur Cédric BEMOLINDA, un des proches du député DIMBELE, constitue un forfait qui relève de la responsabilité compétente du PAN Moussa Laurent NGON-BABA, qui n’a pas droit à l’erreur, afin de sanctionner comme il faut.

Mais de toutes ces démarches, entre les députés Teddy WEDANE qui s’est joint à l’affaire pour mener des démarches douanières à l’arrivage du conteneur et  Mathurin DIMBELE NAKOUE dont un de ses proches finit par remettre frauduleusement le symbole  macaron de l’Assemblée Nationale aux sujets camerounais, croupissent encore sous les verrous de la CNS.

Qui est véritablement le vrai faussaire ? 

Et comme cette affaire demeure encore pendante devant la justice qui, selon nos informations, devra trancher dans les heures qui suivent, pour la restitution ou non de l’argent décaissé par Teddy WEDANE, attendons de voir si le droit sera dit en faveur de qui des deux députés de la nation, WEDANE et DIMBELE, qui pourrait avoir raison, afin que les responsabilités soient situées dans cette affaire qui ne cesse de faire couler l’encre jusqu’à ce niveau. Dossier à suivre.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments