RCA: Fleury Pabandji au chevet des détenus et personnes retournées de Bouar

0
361
Centrafrique-bouar-ndjoni-sango
Assistance de Fleury Pabandji aux personnes retournées de Bouar @photo Marly Pala

Par Marly PALA

Bouar 29 juin 2020–(Ndjoni Sango): Les détenus et les personnes retournées de la Nana-Mambéré ont reçu la visite de Fleury Junior Pabandji, candidat à la prochaine législative dans ladite circonscription. Cette rencontre a eu lieu, le vendredi 27 juin, respectivement dans la Maison centrale carcérale et sur le site des retournés de Bouar en présence des autorités administratives locales et pénitentiaires.

Comme toutes les autres personnes ordinaires, les détenus et les personnes retournées, victimes des conflits armés en Centrafrique, doivent jouir aussi des biens matériels et des produits vivriers.

C’est dans cette pensée que Fleury Junior Pabandji a orienté sa vision vers cette catégorie de personnes privées de liberté et dépourvues de biens, en leur apportant des produits vivriers constitués tant pour les détenus tant  les déplacés de Bouar, des sacs de riz, de sel, des bidons d’huile, des cartons de savons et sardines et un écran plasma y compris le décodeur canal avec 6 mois d’abonnement.

Cet avantage va permettre aux prisonniers de se distraire. Le tout est accompagné d’enveloppes d’argent pour les deux parties.

Une satisfaction pour Bienvenu Samo, représentant des détenus de la prison centrale de Bouar, qui demande qu’une activité génératrice d’argent soit mise à leur portée.

« Nous sommes vraiment satisfaits de cet acte. Car c’est une première fois pour nous de recevoir ces matériels. Ce qui va nous permettre de nous distraire et de suivre les informations de l’extérieur. Mais nous prions aussi pour qu’on mette à notre disposition, des activités comme la menuiserie », a-t-il apprécié.

« Nous avons totalisé 8 mois de refuge au Cameroun et lorsque nous étions revenus, on a confisqué nos maisons. Pour le moment, nous louons des maisons mais nous ne travaillons pas. Comment allons-nous nous occuper de nos femmes et enfants ? Ce don en produits vivriers, cette délivrance des actes de naissance pour nos enfants et ces kits d’hygiène nous donnent la force. Mais nous voulons que les bourreaux soient traduits devant la justice pour que la paix revienne dans la Nana-Mambéré », a réclamé HardoIssaka, représentant des personnes retournées de Bouar.

Beaucoup reste à faire, d’après Fleury Junior Pabandji, candidat du MCU pour la législative à Bouar 1, qui a ensuite promis d’autres étapes importantes pour ces compatriotes malheureux :

« Cette rencontre n’est pas la première et ne sera pas la dernière. Car beaucoup reste à faire et ma présence parmi ces différentes catégories de personnes, vise justement à échanger avec elles pour prendre connaissance de leur situation combien déplorable. Que ce soit pour les détenus comme les déplacés. Et ce don n’est qu’une miette partie de l’étape. Mais je reviendrai avec beaucoup d’efforts plus costauds pour que   les populations de Bouar 1 jouissent de joie », a-t-il promis.

Cette rencontre vient après celle d’avec les leaders des confessions religieuses de la Nana-Mambéré, visant à sensibiliser les habitants sur l’enregistrement sur la carte d’électeur et la prévention contre la maladie à Coronavirus.

D’autres rendez-vous avec toutes les couches sociales de ladite circonscription sont prévus dans les jours à venir, y compris la construction d’un marché et de deux puits améliorés dans le 4ème et 5ème arrondissements de la ville de Bouar 1.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments