RCA: le Conseil de sécurité envisage la levée de l’embargo sur les armes

0
1466
Conseil-securite-ndjoni-sango-centrafrique

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 24 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : Le Président du Conseil de Sécurité des Nations Unies, Tarek Ladeb, a fait une déclaration sur la révision probable de l’embargo sur les armes imposé sur la République Centrafricaine.

Le Comité de sanction a fait ses commentaires sur la récente élection présidentielle, en soulignant la résolution du peuple centrafricaine de s’exprimer sur la question de l’importance capitale pour le pays et les efforts que les autorités ont mis en place pour garantir aux citoyens le droit d’aller voter dans une ambience apaisée et sécurisée.

Le Président du Conseil de sécurité, Tarek Ladeb, a accusé l’escalade de violence de la part des groupes armées et a évoqué encore une fois le lien des criminels avec l’ex-président François Bozizé qui cherche à déstabiliser le processus électoral en instrumentalisant les rebelles.

Il a également donné son évaluation négative des attaques contre le personnel de la mission multidimensionnelle de l’ONU en République centrafricaine ( MINUSCA), les appels à la violence et la diffusion des fausses nouvelles sur les réseaux sociaux.

Toutefois, la partie la plus importante du discours du chef du Conseil de Sécurité a été consacrée à l’embargo sur les armes l’égard de la RCA. Le Conseil a rappelé le fait qu’il est prêt à suspendre ou à lever  successivement les restrictions dans le contexte de contrôle strict et de la sécurisation de l’équipement militaire, des armements et des munitions livrés dans le pays.

Les sanctions de l’ONU imposées en 2013 après le coup d’État de l’ex-coalition Seleka ont été supposées de bloquer la livraison des fournitures militaires à la République centrafricaines et de prévenir l’aggravation de la situation.

Or, de nos jours, nous avons un gouvernement légitime et l’interdiction empêche la modernisation de l’armée nationale tandis que les mercenaires étrangers n’éprouvent aucune difficulté avec leur approvisionnement en armes.

C’est sur ce fait que la chef de la diplomatie centrafricaine, Sylvie Baïpo-Temon, a attiré l’attention pendant l’Assemblée plénière du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en RCA.

Elle a appelé à l’annulation des sanctions obsolètes qui ont un impact négatif sur la situation dans le pays. La proposition de la Ministre a été fermement soutenue par la Russie et la Chine.

3.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments