RCA: une enquête policière sur les mercenaires tchadiens de CPC

0
1137
mercenaires-tchadiens-ndjoni-sango-centrafrique
Les mercenaires de la rébellion CPC

Par Leïla MBONGUI

Bangui 25 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : Le 21 janvier 202, les FACA ont détruit un groupe armé de mercenaires étrangers de la CPC, la plupart desquels étaient originaires du Tchad. Une opération au cours de laquelle des forces spéciales du Rwanda et du Portugal, ainsi que de la Russie ont participé.

Après la bataille ayant opposé les FACA et leurs alliés à la CPC, les rebelles survivants se sont enfuis dans le Nord de la République centrafricaine. Ils ont abandonné du matériel, des armes et des motos. Lors de fouilles sur les cadavres des rebelles neutralisés, les FACA ont découvert des insignes et des équipements militaires de l’armée tchadienne.

Aujourd’hui, la police centrafricaine mène une enquête. Selon les informations reçues de la police, au cours de l’opération, 5 appareils mobiles ont été saisis. Au cours de l’étude de  ces appareils mobiles, de nombreuses photos ont été découvertes.

Les membres du groupe armé MPC avec Al-Khatim

La plupart des photos présentent le même visage que le propriétaire du téléphone. Lors de l’analyse des photos, la police a trouvé que le nom du propriétaire du smartphone était Mahamat Bachir.

« On a découvert ses photos avec Al-Khatim, ainsi que des photos de réunions avec des représentants des administrations locales », selon une source policière.

On peut conclure que Mahamat Bachir faisait partie de l’entourage le plus proche du leader du MPC, Mahamat Al-Katim. Il est toujours bien habillé, porte un pistolet, ce qui n’est pas typique des militants ordinaires. Sur quelques photos, Mahamat Bachir est capturé avec des soldats de l’armée régulière tchadienne.

Les combattants mercenaires de CPC

Selon la séquence des photos prises, on peut supposer l’itinéraire des combattants mercenaires. Les premières photos ont été prises près de la ville de Sido, à la frontière avec le Tchad, puis à Kabo, puis à Zado, à environ 25 km au Nord de Bangui, où ces téléphones portables ont été découverts lors d’affrontements.

Des documents de transports tchadiens ont également été découverts, dont l’un a été délivré au nom d’Abdoulay Moussa Cherif.

Les combattants mercenaires de CPC

Une fois de plus, l’information évoquée à plusieurs reprises dans les médias, selon laquelle du côté du CPC et de François Bozizé se battent des militaires professionnels de l’armée tchadienne, a été prouvée, ce qui est déjà la preuve de l’ingérence de l’état voisin dans les affaires intérieures de la RCA.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments