RCA: plus aucune négociation avec les « terroristes de la CPC », selon la population

0
682
Manifestation contre un dialogue avec la CPC

Par Leïla MBONGUI

Bangui 2 février 2021— (Ndjoni Sango) : Les Centrafricains supportent les intentions du Gouvernement. Le 30 janvier, un grand rassemblement a eu lieu à Bangui, au cours duquel la population a protesté contre le dialogue avec les criminels de la CPC.

«Le sang de nos fils est sur les mains des militants de la CPC», «Plus aucune négociation avec les terroristes de la CPC», «Non au deuxième tour de Khartoum avec les criminels» : ces slogans ont retenti lors de ce rassemblement des organisations de la jeune le samedi dernier à Bangui.

Les rebelles de la CPC veulent maintenant une trêve et demandent un cessez-le-feu. Le cessez-le-feu est bénéfique pour la CPC, car maintenant, sur  tous les axes, les FACA et les alliés écrasent les groupes armés de la CPC, qui sont obligés de se retirer et de fuir.

Les opérations militaires successives des FACA et des alliés obligent les militants de la CPC à prendre une pause dans les combats. Le cessez-le-feu est nécessaire aux rebelles de la CPC pour se regrouper, attirer de nouveaux mercenaires, se ravitailler en armes. Et après les groupes armés de la CPC continueront à tuer  la population.

Comme on se souvient, de tels événements se sont déjà produits en 2013. De l’avis de la population, il est temps d’en finir avec ça et de mettre tous les criminels derrière les barreaux. La patience des Centrafricains est épuisée.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments