RCA: un nouveau mandat entraîne de nouveaux plans de construction

0
223
Centrafrique-Touadera-Ndjoni-Sango
Faustin Archange Touadera, Président de la République centrafricaine

Par Thomas KOSSI

Bangui 26 mars 2021-(Ndjoni  Sango) : Les dernières élections dans le pays encouragent la nation à œuvrer avec l’homme que le peuple a choisi. Les querelles s’arrêtent avec les campagnes menées pour gagner ou tomber. Un candidat a gagné, les yeux vont tous se tourner vers lui à partir de mardi 30 mars 2021.  Qu’attendent les scrutateurs de celui qui va les amener vers d’autres cieux selon leurs attentes ?

La semaine prochaine, les quatre coins du pays vont vibrer. Les oreilles seront largement ouvertes vers les mots que le vainqueur du 27 décembre 2020 étalera pour leurs bienfaits. Ils comptent énormément sur ces faits et espère avec le manque de boulot dans l’enceinte, que leur souci sera du moins aplani. Car, la coalition des  Seleka et la Coordination des patriotes pour le changement ont mis la terre nationale dans la bouillabaisse.

Mais avec un professeur de grande tête, l’image de la modernité plane et un nouveau vent d’espoir certain a l’air de se mettre en place. Faille-t-il y croire ?

Le mathématicien qui s’est mis dans le premier fauteuil de Centrafrique, avec le premier parcours, sait désormais avec quels types d’hommes travailler pour garantir l’Avenir. Les cinq(05) dernières années lui ont permis de savoir qui est qui, et qui fait quoi.

La RCA en général, regroupe un monde fou de personnes et personnages sensibles de l’aider et insensibles de le détruire comme son mentor Bozizé Yangouvounda.

C’est pourquoi, « Le champion » du dernier challenge dit que l’homme nouveau qui arrive, saura connaître les filles et fils des 623.000 km² aptes à l’aider sincèrement dans la tâche nouvelle pour servir la nation. Le peuple a fini de voir tous les jours les compatriotes qui, le ventre poussé à l’extrême, les mette en valeur pour les féliciter à tout instant. C’est fini ça !

La charge est immense et le sérieux doit prévaloir. Tant en politique nationale, ces politiques sont multi nombreuses et ce n’est que l’ART qui juge tout. Dans le bon sens comme dans le sens négatif. Et donc, le gouvernement à mettre en place demain, mérite que l’on se départage de tout « isme nauséabonde » qui mène à la mort et non à la survie.

La diplomatie qui coiffe l’ensemble des rôles, appelle le super triomphateur à vérifier dans les différentes oasis, des plants de bons grains que de flatteurs aux noms misérables.

La position que l’homme vainqueur emploie pour l’heure, laisse entendre qu’il va de plus en plus vers un bon rivage. N’est-ce pas que c’est un ver qui appelle les poissons de bonne taille à se faire prendre au filet politique ?

Ce nouveau régime qui met le monde aux aguets, a toute la chance de bien faire et que les plans qui seront la substance de cette lutte prise avec intelligence, tire du feu la succulente graine. Tous les villages de la planète s’accrochent et voient que la REUSSITE est la vaste opération de F.A.Touadera.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires