RCA: «La libération de Kaga-Bandoro et Batangafo, est un pas en avant vers la libération totale du pays», Lieutenant Valery Martial Yogo

0
165
Bossangoa-ndjoni-sango-centrafrique

Saint-Cyr Gbégbé-Ngaïna

Bangui 15 avril 2021—(Ndjoni Sango) : Le weekend dernier, les villes de Kaga-Bandoro dans la Nana-Gribizi et Batangafo dans l’Ouham sont passées sous contrôle des Forces de défense et de sécurité, appuyées par les alliés Rwandais et Russes. Cette libération, selon le Chef de service technique de la gendarmerie et point focal entre la mission russe et la gendarmerie, le Lieutenant Valery Martial Yogo, est un pas en avant vers la libération totale du pays.

Le pourcentage des villes reconquises entre les mains des mercenaires de la «CPC» ne cesse d’augmenter ces derniers jours. Après la libération de la ville de Kaga-Bandoro le dimanche dernier, aussitôt le lundi, les FACA et leurs alliés ont pris le contrôle de la ville de Batangafo, dans l’Ouham. Ces villes étaient sous contrôles des mercenaires du MPC de Mahamat Al Kathim depuis 2013 avec l’avènement de la Séléka.

Selon des sources militaires, ces bandits ont pris fuite vers Sido et le Tchad voisin, tandis que d’autres ont fui vers la route de Dékoa pour atteindre Mbrès. Cependant, les ratissages sont en cours.

La ville de Kaga-Bandoro est une ville très stratégique pour ces criminels, vue sa proximité géographique avec Sido et le Tchad pour les trafics d’armes et munitions de guerre.

C’est ainsi que Lieutenant Valery Martial Yogo, Chef de service technique de la gendarmerie et point focal entre la mission Russe et la gendarmerie salue cette libération. «Le passage de la ville de Kaga-Bandoro et de Batangafo entre les mains des forces loyalistes s’inscrit dans la ligne droite de la politique du Chef de l’Etat de faire la République centrafricaine, un pays sans groupes armés et sans bandits. C’est pourquoi, ces territoires reconquis entre les mains des forces négatives, deviennent un pas en avant vers la libération totale de la République centrafricaine entre les mains des envahisseurs», a-t-il déclaré.

Cependant, les opérations de ratissage sont en cours. «Pour l’heure, les Forces de défense et de sécurité, avec leurs alliés Russes et Rwandais poursuivent les opérations de ratissage afin de permettre à la population de retrouver définitivement la paix. C’est une guerre, il va falloir que ces opérations se tiennent pour permettre de neutraliser les résidus des bandits retranchés dans la brousse», a-t-il martelé.

En rappel, l’Ambassadeur de la Fédération de Russie en Centrafrique, Vladimir Titorenko a rencontré le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Faustin Archange Touadéara, la semaine dernière pour en fait, afficher la disponibilité de son pays à appuyer les Forces de défense et de sécurité dans la sécurisation des frontières centrafricano-soudanaise et centrafricano-tchadienne. C’est pourquoi, plus de 50 véhicules militaires ont traversé le Soudan en direction de la ville de Birao dans la Vakaga.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires