RCA: 25 mercenaires tchadiens de la CPC appréhendés dans des chantiers miniers

0
688
mercenaires-tchadiens-ndjoni-sango-centrafrique
Des mercenaires tchadiens appréhendés par l'armée centrafricaine @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 1er mai 2021— (Ndjoni Sango) : Les forces armées centrafricaines ont mis la main sur des ressortissants tchadiens impliqués dans la déstabilisation de la République centrafricaine. Appréhendés dans des chantiers miniers dans les villes de Nana-Bakassa, Nana-Boguila, Kouki, et Ngaoundaye entre autres, ces mercenaires en rescousses de la rébellion CPC sont présentés à la presse par les autorités de Bangui le vendredi 30 avril 2021.

L’on ne cesse de le dire, la rébellion CPC de l’ancien président François Bozizé est remplie des mercenaires étrangers. Des ressortissants soudanais et tchadiens sont recrutés pour le compte de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) afin de renverser le pouvoir à Bangui.

Preuve à l’appui, 25 mercenaires tous des Tchadiens ont été appréhendés par les forces armées centrafricaines dans les zones de combat avec les rebelles de CPC. Présentés à la presse hier vendredi à Bangui, ils ont affirmé être tous des ressortissants tchadiens venus de Kanèm, une ville tchadienne.

« Nous travaillons dans les sites miniers. C’est depuis deux mois que nous travaillons dans ces zones en Centrafrique. Nous sommes tous de la nationalité tchadienne. Nous venons de la ville de Kanèm », a expliqué Ibrahim Ali, l’un des mercenaires arrêtés.

Or, dans les zones où ils ont appréhendés, l’armée centrafricaine appuyée par les forces russes et rwandaises, poursuit les opérations de ratissage contre les rebelles de la CPC. Au cours de ces opérations des combattants rebelles et mercenaires sont appréhendés par les forces gouvernementales qui les remettent à la justice centrafricaine à Bangui.

Dans les locaux de l’Office centrafricaine de répression de banditisme, la ministre de la défense Marie Noëlle Koyara, en compagnie de son collègue de la communication et des médias, Maxim Kazagui, félicite les forces armées centrafricaines pour les efforts consentis.

« Voilà encore une preuve concrète des efforts de nos forces de défense et de sécurité. En plus des arrestations qui ont été faites dans les jours précédents, nos forces viennent encore de mettre la main sur 25 ressortissants tchadiens, mercenaires, je précise. Parce qu’il faudrait bien faire la part des choses. Ces 25 mercenaires sont tous d’une même localité tchadienne, de Kanèm. Et ils ont été retrouvés dans les zones de l’Ouham et l’Ouham-pendé. Ils sont là depuis plus de 3 à 4 mois. Donc, comprenez, depuis combien de temps cette crise a commencé chez nous. Ça permet de faire le lien. C’est-à-dire qu’ils ont activement participé aux activités de la CPC », a fait savoir la ministre de la défense nationale.

Janvier dernier, des mercenaires ont été appréhendés par les forces gouvernementales au cours des affrontements avec les rebelles de la CPC qui ont tenté de renverser le pouvoir à Bangui lors d’une double attaque aux entrées de la capitale. L’un des mercenaires a été officiellement présenté à la télévision centrafricaine et a confirmé d’être venu du Tchad pour combattre aux côtés des rebelles de la CPC.

Cette nouvelle vague d’arrestation vient confirmer les accusations contre les ressortissants tchadiens impliqués dans la déstabilisation de la République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments