RCA: le Covid-19, n’est plus une affaire politique mais interpelle la conscience collective

0
27
Covid-19-elections-ndjoni-sango-centrafrique
Un électeur se lavant les mains avant de procéder aux opérations de vote à l'école Galabadja dans le 8è arrondissement de Bangui @crédit photo Erick Ngaba

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 12 mai 2021— (Ndjoni Sango) : A l’heure actuelle, la situation du Covid-19 est devenue gravissime en République centrafricaine à telle enseigne, que tout le monde doit prendre ses précautions afin de se protéger.

Certes, au moment où la RCA enregistrait seulement quatre cas de contamination, les autorités politiques avaient pris la décision de confiner tout le monde. Des mesures ont été prises pour que chaque citoyen puisse se protéger.  Ces mesures ont porté fruit, mais avec des conséquences économiques et sociales, quelques mois après, il y avait eu le dé confinement qui, par la suite, a conduit à un relâchement total dans toutes les structures composantes de la République centrafricaine. Un relâchement total des autorités du pays y compris des autorités sanitaires, ont conduit à une résurgence de la pandémie à travers le pays.

Désormais, les villes de l’intérieur du pays sont aussi touchées et exposées au coronavirus. D’après ces autorités sanitaires, plusieurs villes de l’intérieur sont durement touchées par la contamination du Covid-19. Face à cette de la montée exponentielle de la pandémie, les responsables en charge de la santé publique, se réveillent.

Plusieurs conférences de presse animées par le ministre de la santé publique, témoignent déjà la gravité de la situation. Plus de cinquante cas de décès enregistrés dans les centres hospitaliers et dans les quartiers avec plus de six mille cas des contaminés et cinq mille quelques guéris, interpelle la conscience collective.

Même si les campagnes de sensibilisation menée par les autorités politiques et sanitaires ne sont plus intensives comme par le passé, néanmoins, chaque citoyenne, citoyen et au niveau communautaires, tous, doivent se lever pour barrer la route au Covid-19.

Par ailleurs, il convient de relever ici que, les structures sanitaires du pays censées accueillir les patients, sont largement dépassées. Ils suivent des traitements à domicile quand bien même qu’ils sont suivis par les médecins.

Toutefois, chaque foyer, chaque communauté, chaque Centrafricain, doit prendre conscience que la Covid-19 en RCA, est une réalité et qu’il ne sert à rien de s’entêter que cette pandémie n’est qu’une affaire politique, ou les autorités du pays s’en servent pour s’enrichir sur le dos de la population.

Aussi, au niveau des Etablissements scolaires, il y a grand risque de contamination que les responsables administratifs semblent ignorer. Le port obligatoire de masque, le lavage des mains, la distanciation sociale d’un mètre, la salutation par la bouche etc… doivent être respectés à tout moment a rappelé le ministre de la santé publique.

De même, les responsables ecclésiastiques, doivent continuer à sensibiliser les fidèles de respecter les mesures barrières. Personnes ne peut se constituer en danger pour la santé de l’autre. Etant donné que, les premières doses de vaccin, au total, 80 mille sont déjà arrivées à Bangui depuis le 07 mai 2021, il y a lieu de d’espérer que, la population pourra se sentir plus ou moins protéger.

Cette première phase, ne concernera que les la capitale et la tranche d’âge concernerait que les personnes âgées de 50 ans en allant en attendant l’arrivée des autres doses de vaccin.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments