RCA: le président des associations de la francophonie s’indigne de la rupture avec l’ambassade de France

1
380
Anatole Aimé Blaise Bagalene président de la maison des associations de francophonie en conférence de presse à Bangui @crédit photo Kizer Maîdou

Par Kizer MAÏDOU                                                                                                   

Bangui 14 Mai 2021—(Ndjoni Sango) : Les bonnes relations entre l’Ambassade de France à Bangui et la Maison des associations de la Francophonie ne sont pas au beau fixe. Dans un point de presse animé mardi dernier à Bangui, Anatole Aimé Blaise Bagalene, Président des Associations de la Francophonie s’indigne de la réaction de l’Ambassade de France qui a rapatrié les prix dédiés aux lauréats du concours de la Francophonie.

Dans sa réaction chaude, l’ancien partenaire de l’ambassade dénonce la rupture de coopération entre son association et l’Ambassade de France mais également l’action de rapatrier les kits des lauréats aux jeux concours de la Francophonie. Chaque année la maison des associations de la Francophonie célèbre la journée internationale de la Francophonie.

A cette circonstance la Maison des Association de la Francophonie en coopération avec l’Ambassade de France a organisé un jeu concours l’année dernière ou les lauréats devraient être primés le mois de Mars de cette année.

Dommage que  cette commémoration n’aura pas lieu pour raison de la pandémie du Covid 19. Pour réactualisé les choses, le 5 Février dernier le président de Maison des Association de la Francophonie avait rappelé l’ambassade en ce qui concerne la remise des prix aux lauréats pour le 20 Mars dernier. Dommage que l’affaire va tourner en mal. De part son entretien avec l’attaché de Coopération éducative de l’Ambassade ce dernier s’indigne des propos tenu en réponse comme suit.

«  Faire le tableau des dépenses engagés, rapatrier les reliquats des fonds alloués pour d’autres activités. L’Ambassade ne peut pas prendre le risque de rassembler les enfants car la situation sécuritaire est volatile et que tout pourrait se passé à tout moment. Rapatrier les kits scolaire car la Francophonie n’est pas le prix carré des Français », s’est indigné le président de la maison des associations de la Francophonie.

Au total 45 lauréats de Bangui et Damara devraient recevoir leurs prix de la main de l’Ambassade de France à Bangui. Hélas l’ambassade a décidé de rapatrié les kits des Lauréats stocké au siège de MAF depuis le mois de Mars dernier. Le 12 Mars 2021 une autre réunion va réunir le Président avec les responsables de l’Ambassade avec les même somations de restituer les fonds alloués et rapatrier les Kits :

«  Monsieur vous deviez rembourser la totalité des sommes non justifié, nous nous réservons le droit de mener toutes actions en justice si rien n’est fait. Nous suspendons notre coopération avec la maison des associations de la Francophonie car vos têtes là-bas ne nous plaisent pas », a sommé le conseiller de Coopération de l’Ambassade.

Suite à cette sommation et la rupture de coopération, le  président a décidé de restituer les kits élevé à une somme de 1.153.000 FCFA, 970000 FCFA comme reliquat. A cela s’ajoute les 20 packs d’eaux d’une valeur de 125000 stockés au siège des Associations de la Francophonie depuis le 06 Mars 2020.

En dépit de cette décision de restitution, l’Ambassade le harcèle a verser une somme de 515000 FCFA hors selon ce dernier,  cette somme lui a servit de dédommagé les gardiens du locale de la maison de la Francophonie dans une affaire introduite au niveau de l’inspection du travail.

Depuis 2004 la Maison des associations de la Francophonie était dans une symbiose coopération. Mais d’où vienne cette rupture ? Au regard du Président cela se justifie de sa réaction patriotique dans une sortie médiatique pendant la période du récent conflit postélectorale.

« Condamner les actes criminels de CPC qui voulait déstabiliser les institutions du pays était un crime contre l’humanité que j’ai fais ? Félicité le peuple Centrafricain d’avoir braver la peur et les intimidations d’être tuer en allant choisir le président et les députés, est ce un crime ? Après tout je suis un patriote je n’ai qu’une seule nationalité mon pays c’est la RCA », a donné comme explication le président, les raisons de cette rupture.

Comme une piste de solution à cette rupture le président de la Maison des Associations de la Francophonie lance un appel aux partenaires et Centrafricains de bonne volonté de pouvoir les aider à trouver l’équivalent de ces kits pour pouvoir récompenser les 45 Lauréats du jeux concours de la Francophonie…

4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Judicael Ouikon-Dongongo
5 mois il y a

Est-ce qu’on a encore besoin d’une telle association au Centrafrique ? Nous ne sommes pas des esclaves.