RCA: 26 basketteurs locaux présélectionnés pour les éliminatoires de la coupe du monde

0
79
Les fauves locaux de basket ball centrafricain au palais de l'omnisports à Bangui @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 6 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : 26 joueurs de différents clubs de la ligue de basketball de Bangui, sont convoqués par la direction technique nationale pour prendre part aux séances d’entraînement en vue de se  préparer pour les éliminatoires de la coupe du monde. Le premier regroupement a eu lieu le mardi 5 octobre au Palais de l’Omnisports à Bangui, suivi d’une séance d’entraînement.

Les éliminatoires comptant pour la qualification à la coupe du monde de basketball, se dérouleront au mois de novembre prochain. La République centrafricaine prendra aussi part à ces compétitions et évoluera dans le groupe C, avec la Côte d’Ivoire, l’Angola et la Guinée.

A cet effet, certains pays se sont déjà mis dans le bain de la préparation. C’est pour cela que la direction technique nationale a convoqué  26 joueurs locaux de la ligue de basketball de Bangui pour démarrer les séances d’entraînement.

Selon Eugène Peoua-Pelema, Directeur technique national, ces séances d’entraînement visent à préparer physiquement les Fauves locaux pour qu’ils aient aussi la possibilité d’être dans l’équipe nationale sans complexe : «

« Nous devons reformuler le basketball centrafricain sur le plan local. Car, les joueurs locaux se plaignent souvent qu’ils ne sont pas assez représentés au niveau de l’équipe nationale. Donc, on se permet de faire cette préparation le plus rapidement et le plutôt possible pour leur permettre d’être physiquement et techniquement plus prêts afin qu’eux aussi, aient la possibilité d’être dans cette équipe, sans aucun complexe par rapport aux Centrafricains qui évoluent dans la diaspora. Nous avons aussi l’œil sur les joueurs qui sont à l’extérieur afin de pouvoir suivre ceux qui sont dans la compétition et ceux qui n’y sont pas. Mais, il faut que nous formions nos locaux, car, les championnats nationaux ne se jouent pas de façon régulière et ils ont un retard. Donc, il va falloir les faire travailler afin qu’ils savent ce qu’ils doivent faire avec des conditions physiques de très haut niveau », a-t-il précisé.

Pour Aristide Briand Reboas, ministre de la jeunesse et des sports, encourager les athlètes et développer le sport centrafricain en général, sont des missions assignées pour ledit ministère :

« Je suis venu constater de mes yeux si l’entraînement a démarré. Vous savez pour les sports collectifs, l’Etat dépense beaucoup d’argent, mais souvent, il n’y a pas assez de résultats. Cela est dû à plusieurs paramètres, donc je m’appesantirai sur un seul, qui est le développement des sports locaux. Car, les jeunes centrafricains qui se lèvent tôt, sans manger, pour venir s’entraîner, il faut qu’on leur donne la priorité. Ensuite, ceux qui évoluent à l’extérieur, avant qu’ils viennent rejoindre l’équipe, il faut qu’on soit sûr que ce sont des gens qui ont des clubs et qui continuent de jouer. Parce qu’il y en a qui ont une rupture de bancs, mais par habitude, ils sont sélectionnés par complicités de fois avec les sélectionneurs. Et ça, je suis là pour dire que c’est fini, pour laisser la place à la promotion de nos jeunes locaux qui sont sur place. Car promouvoir le développement du sport dans son ensemble, fait partie de ma mission régalienne « , a rappelé le ministre.

Cette convocation de la présélection intervient un mois avant le démarrage des éliminatoires de la coupe du monde, auxquelles la République centrafricaine va évoluer dans le groupe C contre la Côte d’Ivoire, l’Angola et la Guinée.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires