RCA: et si les Centrafricains développaient l’esprit du patriotisme pour faire avancer le pays

0
37
Centrafrique-Boganda-Ndjoni-Sangoe
Monument à Bangui de Barthélémy Boganda, père de l'indépendance de la République centrafricaine

Par Marly Pala

Bangui  15 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : De graves violations des droits de l’homme, de multiples conflits armés sont perpétrés en Centrafrique. La plupart des commanditaires de ces crises à répétition sont les fils mêmes du pays, qui, ensuite, le laissent à la merci des destructeurs étrangers. Et si les citoyens développaient l’esprit patriotique pour faire avancer la République centrafricaine !

La République centrafricaine a connu de multiples conflits militaro-politiques sans précédent, qui ont  fragilisé son développement dans plusieurs domaines. Et ces crises sont à majorité, engendrées par les Centrafricains eux-mêmes. Car l’esprit de coup d’Etat, de la rébellion ou encore de l’opposition farouche, sont des facteurs qui créent la discorde au sein de la société pour ensuite parvenir à une crise.

Aujourd’hui, la montée des différents groupes armés dans les localités de la République centrafricaine, les violences sur les paisibles populations, les pillages et les destructions des biens du pays, sont les conséquences des multiples tentatives de coups d’Etat et des appels à l’aide aux forces négatives étrangères, coordonnés par certains centrafricains mêmes, assoiffés du pouvoir.

A cela s’ajoute, la mauvaise politique du ventre, pratiquée par l’opposition en Centrafrique, dans l’objectif de critiquer juste pour se faire une place dans un tel ou tel régime sans pour autant proposer.

Alors que sous d’autres cieux, le patriotisme est mis en avant et les querelles viennent après, car elles ne manquent pas dans les sociétés. Mais tel n’est pas le cas en Centrafrique, car la triste réalité est que lorsqu’un tel ou tel régime fait face à des difficultés sécuritaires ou économiques, cela profite à la classe de l’opposition qui en envenime davantage.

L’exemple palpable est les agitations des groupes armés, avec la tuerie des populations encouragée par certains anciens cadres du pays. Ce qui témoigne à suffisance, le manque d’esprit de patriotisme en Centrafrique.

Les crises sécuritaires perdurent encore en République centrafricaine, à cause de la mauvaise foi et le manque de patriotisme qui gagnent l’esprit des Centrafricains. Si ce peuple essaie de copier ce qui se passe ailleurs, le pays ira de l’avant.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires