RCA: l’ENERCA relance la fourniture de l’électricité dans l’arrière-pays avec l’appui des partenaires

1
148

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 15 novembre 2021—(NdjoniSango) : Avec l’évolution de la situation sécuritaire dans le pays, l’Energie centrafricaine en abrégée ENERCA, n’est pas en déphasage de la vision du chef de l’Etat en matière de fourniture de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national. Cette vision de la plus haute autorité de l’Etat est en train de devenir une réalité.

Après l’inauguration de la centrale hydraulique de Boali 2 et la visite de Boali 1 par le président de la République il y a quelques mois, la ville de Berberati, chef-lieu de la préfecture de la MambéréKadéi, a, à son tour, accueilli une forte délégation du ministère de l’énergie et de l’hydraulique, accompagnée des structures sous tutelle telles que l’ENERCA, SODECA et les représentants de la Banque Mondiale.

L’objectif de cette visite est de lancer les travaux de la réhabilitation de la centrale thermique de la ville de Berberati qui désormais, s’est dotée d’un groupe électrogène d’une capacité d’1 mW. Aussi, un champ solaire dont les travaux sont en cours a été lancé.

Il vise l’amélioration de la distribution de l’électricité dans cette ville et les contrées environnantes. Mais aussi, avec l’opérationnalisation de ces deux centrales solaires et thermiques, il y aura l’amélioration de distribution d’eau potable dans la localité.

Ces mêmes projets atteindront la ville de Bossangoa ainsi que les villes de la préfecture de l’Ouham. Le ministère de l’Energie et de l’Hydraulique est bénéficiaire de ces projets auprès de la banque Mondiale et du Fonds Saoudiens du développement (FSD), qui ont bien voulu financer ces travaux à hauteur de plusieurs millions de dollars américains.

Mais aussi, la centrale thermique de Bangui, sera bientôt en état d’expérimentation de démarrage des quatre groupes installés dans les locaux de l’ENERCA. L’ensemble de ces quatre groupes de grande capacité, permettrait à la centrale thermique de Bangui, de voir sa capacité de production en électricité de 10 mW. A cela s’ajoutera les 10 mW deBoali, ce qui totaliserait 20 mW.

Cette augmentation de capacité entre Boali et la centrale thermique de Bangui, permettrait de garantir le maximum de distribution de l’électricité entre Boali, Bangui et les villes environnantes de la capitale qui bénéficieraient de l’extension des réseaux électriques.

Mais aussi, à ce niveau, l’ENERCA réduirait au maximum le problème de délestage tant à Bangui que dans les villes électrifiées. Seulement, il se pose une question de capacité de l’ENERCA pour supporter le coût d’achat du carburant pour l’alimentation de ces quatre groupes.

D’après le Directeur général de l’ENERCA, un seul groupe consomme 5000 litres de carburant par heure, ce qui voudrait dire que, les quatre groupes consommeraient 20.000 litres. Faisant le calcul pour une durée de cinq heures d’activation par jour afin d’éviter le délestage, le coût serait très élevé en terme de finances. Du coup, l’ENERCA pourrait envisager une stratégie de relèvement de la tarification des factures d’électricité afin de faire face à ces charges.

Mais également, l’appui du gouvernement serait indispensable dans ce processus car, il y va de l’intérêt de tout le monde et surtout, cela permettrait aux entreprises qui produisent à base de l’électricité d’augmenter les heures de leur travail et augmenter également leurs productions. Le ministère du plan étant le promoteur de ce projet, s’y attèle avec efficacité.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ibrahim ben Attari
Ibrahim ben Attari
1 année il y a

Bonsoir super pour le informations