RCA: la mairie de Bangui inapte au 1er décembre, chasse pourtant les vendeurs ambulants

0
232
Rond point des Martyrs à Bangui par une vue de vol d'oiseau @crédit photo Khalite

Pa Thomas KOSSI

Bangui, 4 décembre 2021—(Ndjoni Sango): Il est curieux en Centrafrique de considérer le bon et le mauvais citoyen. Car, comment rester inapte en tant que Premier citoyen de la ville de Bangui par rapport à la fête nationale, mais  se donner tout le toupet  de s’en prendre aux vendeurs ambulants ?

Le maire de la capitale, Emile-Gros Raymond NAKOMBO, pour qui les préparatifs, l’organisation et le déroulement du 1er décembre devaient entièrement être impliqué, reste les bras croisés comme si de rien n’était.

En voyant de près les prouesses du maire de Bangui qui s’adonne beaucoup plus aux affaires commerciales que les charges administratives, on se dit pourquoi il été nommé là-bas.

Comme on le sait,  dans ce pays où tout se fait si l’on est parent, et surtout,  si l’on y a le pèze, on devient automatiquement le super zozo que l’univers acclame.

L’hôtel de ville qui n’a eu aucun coup de pinceau pour préparer la proclamation de l’indépendance, le responsable numéro 1 se promène gaillardement malgré tout, pavanant comme un citoyen de grande valeur pour la communauté nationale.

Parce que, ni la population ne peut accepter que l’on trouble ce qui fait sa valeur, mairie de Bangui, ni les gouvernants qui ont poussé cet homme-là où il fait avancer ses grands projets de dollar  et euro.

Toutefois, ne voilà-t-il pas qu’il se bat contre les compatriotes, batailleurs de leur rang, pour réussir à faire vivre les leurs ?

Tout le monde comprend que l’on ne donne pas une place appropriée aux « Chercher à manger » qui, selon les jours, trouvent difficilement des beignets à offrir aux cousins, nièces, dont ils ont la charge. Ils sont là aujourd’hui, demain on les chasse d’ici pour aller encore quelque part.

Et pourtant, partout ailleurs, de gros efforts se font pour ramener ces compatriotes chercheurs d’activités génératrices de revenus  dans le circuit normal devant remplir les bourses du trésor public.

Emile-Gros NAKOMBO n’a encore rien compris de cette démarche pourtant ultra-moderne,  pour relancer les économies nationales. S’il ne peut pas  comprendre une telle leçon, pourquoi ne chercherait-il pas à aller fouiner ailleurs où l’or, le diamant et autres minières pullulent ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires