RCA: paix et sécurité, principales priorités du gouvernement en 2022, recommande le président Touadera

0
169
Le président Touadera et son nouveau premier ministre Henri-Marie Dondra en 2017@crédit photo Erick Ngaba

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 4 Janvier 2022—(Ndjoni Sango) : Dans son message à la nation à la veille de saint Sylvestre, le président de la République Centrafricaine, Faustin Archange Touadera, invite le gouvernement à multiplier ses actions sur deux points importants pour l’année 2022. La paix et la sécurité doit être les points de concentration du gouvernement pour le nouvel an.

Dans son extrait de discours à la nation pour l’année 2022, le président de la République invite le gouvernement à se concentrer sur les principales priorités du moment qui sont entre autres la paix, la sécurité. Pour le père de la nation centrafricaine, tout développement doit passer par la paix et la sécurité :

« Je dois vous rappeler que sans la paix, nous ne pouvons pas construire quelque chose de solide dans ce pays en partage. Tout effort de développement, et vous conviendrez avec moi, doit être axé sur la paix et la sécurité »

Le Chef d’Etat ajoute que la guerre n’a jamais été l’option de son gouvernement, une raison de plus pour lui de tenir son attachement à l’accord politique pour la paix et la réconciliation signé avec les groupes rebelles le 6 Février 2019 et la feuille de route conjointe de Luanda comme voies idéales pour un retour définitif de la paix, la sécurité et le relèvement du pays.

Pour cela, des efforces restent à fournir en termes de moyens pour matérialiser les engagements pris par les groupes rebelles de la Coalition des Patriotes pour le Changement :

«  C’est pour créer les conditions propices au retour de la paix, de la sécurité et de la tenue du dialogue républicain que j’ai déclaré, en octobre dernier, un cessez-le feu unilatéral et immédiat, dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route conjointe de Luanda. Il nous reste à mobiliser les moyens pour la matérialisation des engagements pris par la CPC, en ce qui concerne notamment le cantonnement des ex-combattants et le DDRR », a-t-il renchérit.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires