RCA: réinstallation anarchique des kiosques au PK5 malgré le déguerpissement

0
51
Réinstallation des kiosques anarchiques au marché PK5

Par Fofito Mattas                 

Bangui 21 avril 2022—(Ndjoni Sango) : Les opérations de déguerpissement procédées par la mairie de Bangui dans les différents lieux publics ont certes porté de fruits dans certaine partie de la capitale. Qu’en-est-il des marchés PK5 dans le 3ème arrondissement où ces occupants ont repris leurs places sans l’approbation des autorités municipales ?

Le 2 février 2022, les autorités municipales de Bangui, appuyées par les forces de l’ordre, ont procédé au déguerpissement des kiosques anarchiques des marchés de PK5. Cette opération consiste à faire deux choses.

Premièrement, elle permet aux ingénieurs chinois d’installer les pilonnes aux abords des routes du secteur pour l’amélioration de l’électricité. Deuxièmement, cette initiative permet aussi aux commerçants qui vendent aux bords de la route de libérer les voies et regagner l’intérieur des marchés où il y’a des étalages libres.

Le marché PK5 est l’un des grands carrefours publics où plus des milliers de personnes viennent s’approvisionner en vivres et autres produits. Les multiples cas des accidents dans le marché PK5 sont dus à la saturation des voies par les commerçants et les vendeurs à la sauvette qui occupent illégalement les lieux publics.

Cette belle initiative manque de suivi de la part des autorités municipales. C’est pourquoi, les commerçants ont regagné les lieux de vente aux abords des routes, empêchant ainsi la libre circulation.

A qui la faute si aujourd’hui certains citoyens malintentionnés piétinent les instructions des hautes autorités ? D’après les faits relevés, à mettre reprise, on constate avec amertume que ces derniers ont du vent en poupe. Les autorités de la mairie de Bangui semblent oublier les principes visant à mettre en place un comité de suivi pour empêcher ces vendeurs ambulants de regagner la rue de peur d’être exposés à des cas d’accidents et d’autres dérapages.

Cette manque de volonté profite à ces commerçants et leurs donnent des occasions pour construire à nouveau les kiosques détruits lors de ces opérations de déguerpissement. Que diront les anciens occupants des autres secteurs déguerpis entretemps ?

Pour que cette opération puisse être un succès, il est mieux qu’elle soit effective en ce sens que les occupants de PK5 doivent être installés dans les marchés afin d’éviter le danger de circulation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires