RCA: des communautés et femmes sensibilisés sur les violences sexuelles liées aux conflits

0
42
sensibilisation des femmes et communautés sur les violences sexuelles @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 27 Avril 2022 –(Ndjoni Sango) : Dans sa dynamique visant à sensibiliser la population sur les violences, le Réseau des Femmes Leader Africain AWLN-Centrafrique a organisé un atelier d’échanges le mardi 26 avril 2022 à Bangui. Cette rencontre a permis aux communautés et aux femmes participantes de se pencher sur les violences sexuelles liées aux conflits et autres mauvaises pratiques envers les femmes.

Cette approche s’inscrit dans un élan de l’organisation African Women Leaders Network pour le compte de la RCA à sensibiliser les femmes et les communautés centrafricaines sur les violences sexuelles liées aux conflits et aux pratiques envers les femmes.

Ce rendez-vous a permis de regrouper autour de la table les femmes, les notables, les étudiants, les leaders communautaires et hommes de tenue afin d’échanger sur la question de la violence faite aux femmes en vue de sensibiliser et prévenir des éventuels cas. C’est ce qu’à expliquer Chantal Solange TOUABENA:

« Notre Pays a traversé plusieurs crises qui ont affectées les communautés à travers des cas de violences basées sur le genre liées aux conflits. Donc il faut échanger pour voir ce  qu’il y’a lieu de faire et essayer d’atténuer un peu ces problèmes qui gangrène la société», a fait savoir la vice-coordonnatrice d’AWLN en République centrafricaine.

Dans un pays comme la RCA affecté par les multiples crises, les femmes sont des victimes de ces violences qui viennent s’ajouter à la liste de peines causées par les conflits a répétition. Sensibiliser pour atténuer ces cas est aussi une occasion de dénoncer les cas de violences sexuelles faites aux femmes et lutter contre l’impunité zéro.

A l’issue de cet atelier un mécanisme d’alerte sera mise en place pour signaler  les éventuels cas de violences sexuelles faites aux femmes :

 « Nous allons échanger et nous allons également écouter les participants. Par ce qu’il faudrait mettre en place un mécanisme d’alerte précoce pour prévenir ces cas de violences. Dans la société y’a des choses qui se passent mais les gens ne dénoncent pas. Et cela se passe au vu et au su de tout le monde. Il y a l’impunité qui fait en sorte que ces atrocités ne font qu’augmenter de jour en jour », a-t-elle précisé.

Selon la division de droits de l’Homme de la Mission Multidimensionnelle et intégrée des Nation Unies pour  la Stabilité en Centrafrique (MINUSCA), principal partenaire d’AWLN-RCA, aucun auteur de ces cas de violences sexuelles liées aux conflits n’est encore traduit en Justice.

D’où cette volonté nécessaire pour cette organisation féminine de lutter contre l’impunité zéro pour lutter contre ces violences à l’égard de la femme centrafricaine surtout en période de conflits.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires