RCA: vers la définition d’un nouveau cadre de coopération avec les agences onusiennes

0
83
Lancement des travaux d’évaluation de l’UNDAF + et l’élaboration d’un cadre de coopération avec les agences de l'ONU

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 28 avril 2022—(Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain et les agences du système des Nations-Unies ont lancé le 28 avril 2022 à Bangui les travaux  d’évaluation de l’UNDAF + et l’élaboration d’un cadre de coopération entre l’exécutif et les organisations de l’ONU en Centrafrique.

Cet atelier dont les travaux sont lancés par le Premier ministre Felix Moloua, va permettre d’évaluer l’UNDAF + et d’élaborer un nouveau cadre de coopération entre la RCA et les agences de l’ONU. Ces travaux permettront de définir la planification 2023-27.

Selon Denise Brown, coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies en Centrafrique, ce nouveau plan de cadre de coopération des Nations Unies pour le Développement Durable (UNSDCF) est un document stratégique qui guidera l’action commune des Nations Unies pour les cinq prochaines années à venir. « Nos objectifs seront alignés sur les priorités du gouvernement et de sa vision 2050 », a-t-elle dit.

Elle a présenté les trois piliers de l’UNDAF + qui ont, « permis à la communauté internationale de soutenir les efforts du gouvernement durant la période considérée. Je me suis félicité du soutien constant des autorités centrafricaines à ce cadre dont l’objectif est d’apporter l’aide nécessaire aux populations centrafricaines et les acquis de l’UNDAF+ doivent être capitalisée afin de mieux affronter les nouveaux défis », a-t-elle conclu.

A cet effet, le Premier ministre a appelé à l’union sacrée pour faire face aux défis de plus en plus importants. Le Chef du gouvernement a demandé aux experts de faire des analyses objectives afin d’orienter les prochaines interventions dans les domaines prioritaires.

« J’exige que ce nouveau cadre de coopération puisse tenir compte de la vision politique du Chef de l’Etat et du programme de politique générale du gouvernement. », a-t-il précisé aux experts.

Le résultat attendu de cet atelier de deux jours s’étalera sur cinq prochaines années (2023-2027) et définira les grands axes d’intervention des agences des Nations Unies engagées en République centrafricaine et l’identification des priorités devant fonder le prochain Plan-Cadre de Coopération.

Il convient de rappeler que toutes les couches sociales de Bangui et de l’arrière-pays ont pris part de ces assises de deux jours entre autres, les membres du gouvernement, la société civile et la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale à Bangui.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires