RCA: l’Etat-Major des FACA montre au créneau contre une campagne médiatique d’intoxication

0
173
Centrafrique-Zéphirin-Mamadou-Ndjoni-Sango
Le Chef d'état-major des FACA Zéphirin Mamadou avec une troupe des FACA à Bouar @photo presse Etat-major

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 19 mai 2022— (Ndjoni Sango): Depuis ces derniers temps, des fausses allégations tendant à discréditer les Forces Armées Centrafricaines et créer la psychose au sein de la population Centrafricaine. Selon ces informations qui pullulent sur les réseaux sociaux et médias de la place, certains éléments des Forces Armées Centrafricaines seraient pris en otage.

Ces rumeurs ont donc fait réagir l’Etat-major des Armées qui dans un communiqué de presse en date du 18 Mai dénonce ces allégations qu’il traite de mensongères.  En apportant un démenti, Zéphirin Mamadou, signataire de ce document ballait d’un revers de main ces allégations qu’il qualifie de mensongères monté de toutes pièces par les ennemis de la paix.

Pour l’Etat-Major, il n’a pas eu des forces armées centrafricaines qui ont été prises en otage comme il a été évoqué dans certaines stations locales. L’Etat-major exhorte la population centrafricaine à garder le calme et ne pas se fier aux fausses rumeurs qui a pour seul objectif de dénigrer les forces de défense nationale.

Il a également rappelé que les forces de défense et de sécurité ont donné une réponse qui est appréciée par le peuple centrafricain en général et la communauté internationale en particulier.

Il convient aussi de rappeler que les opérations conjointes entre les forces de défense et de sécurité avec les forces de sécurités intérieures (FSI), se poursuivent toujours dans la capitale centrafricaine ainsi que dans l’arrière-pays.

Ces contre-offensives militaires consistent non seulement à mettre hors état de nuire les forces négatives qui terrorisent la population civile, mais également de ramener la paix tant attendue par les filles et fils du pays.

L’Etat-Major exhorte les presses centrafricaines à faire preuve de professionnalisme dans l’exercice de leur fonction qui consiste à recueillir préalablement les informations, les analyser, vérifier pour avoir son authenticité avant de les mettre à la portée du public centrafricain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires