RCA: réajustement des forces de la Minusca pour une posture proactive et préventive

0
81
Valentine Rugwabiza, cheffe de la Minusca, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RCA

Par Erick NGABA

Bangui 20 mai 2022— (Ndjoni Sango): Faisant face aux exactions des groupes armés sur les civils en Centrafrique, la Minusca adopte un posture proactive et préventive comme le recommande sa nouvelle cheffe. A travers son pragmatisme, Valentine Rugwabiza recommande le réajustement des forces de la Minusca pour les adapter au contexte complexe du conflit armé en RCA, pays en proie à des attaques des groupes armés.

Un mois après la prise de ses fonctions à la tête de la Minusca, et en tant que Représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RCA, la diplomate rwandaise, Valentine Rugwabiza, a tenu échanger avec les journalistes.  L’histoire d’échanger sur sa méthodologie de travail conformément à la mise en œuvre du mandat de la mission onusienne dans le pays.

Au cours de sa toute première conférence de presse, la représentante spéciale a rappelé la tâche prioritaire que le Conseil de sécurité des Nations Unies a assignée à la MINUSCA, celle d’accompagner le gouvernement centrafricain à assurer la protection des populations civiles. A cet effet, Valentine Rugwabiza a recommandé le réajustement des casques bleus.

« Afin d’ accomplir cette tâche de manière optimale, j’ai tenu à demander un réajustement du concept de notre Force, de la Force de la Minusca, lequel réajustement j’aurai l’occasion de vous expliquer de manière plus détaillée, mais il suffit de dire en mots très simples: l’essentiel de ce réajustement c’est d’adopter une posture proactive et une posture préventive d’exactions sur les populations civiles, sur la base d’informations fiables qui sont recoupées et intervenir en amont de manière proactive et préventive, quand nous avons reçu ces informations », a-t-elle déclaré à la presse.

La coopération des acteurs nationaux à ce concept de réajustement

Dans cette dynamique d’adopter un mode opératoire selon le contexte de la crise centrafricaine, Valentine Rugwabiza sollicite la coopération de la population, des différentes entités dont la presse. Car, dit-elle, la Minusca ne peut être partout sur l’ensemble du territoire pour tout savoir.

« Si je fais une parenthèse pour souligner le rôle essentiel et le partenariat sur lequel nous comptons de vous les journalistes, pour aussi nous transmettre certaines de ces informations auxquelles vous avez accès. Nous comptons énormément sur les organisations de la société civile bien sûr. Donc nous comptons sur vous pour nous transmettre ces informations en temps utile, afin que ce concept réajusté pour lesquelles j’ai donné instruction à la Force, puisse être mis en œuvre », a-t-elle martelé.

Un réajustement des casques bleus en colocation avec les forces centrafricaines

La représentante spéciale veut expérimenter ce mode opératoire à travers le lancement le 10 mai dernier, de l’opération conjointe Minusca et FACA à Mingala au centre de la RCA où une menace des groupes armés se fait sentir.

Ce réajustement des casques bleus, a-t-elle souligné, se caractérise par des opérations qui sont menées en étroite coopération avec les autorités centrafricaines, et les Forces de défense et de sécurité centrafricaines (FACA, police et gendarmerie).

« Tout cela a pour objectif de créer des conditions propices à la paix et la sécurité, et d’étendre la présence et l’autorité de l’État sur le territoire centrafricain, afin de permettre que les fonctions essentielles administratives mais aussi les services essentiels que doit fournir l’État au niveau de l’administration locale, puissent être fournis », a renchérit Valentine Rugwabiza.

A travers le renforcement du mandat de la Minusca par la résolution 2566, la Représentante spéciale a réaffirmé sa détermination à utiliser de « manière optimale » l’autorité qui lui a été déléguée par le Secrétaire général des Nations Unies, pour utiliser toutes les ressources qui sont mises à sa disposition au sein de la MINUSCA, afin de parvenir à exécuter la lourde mission qui lui a été confiée.

Face aux multiples critiques dont la Minusca fait l’objet, Valentine Rugwabiza s’engage-t-elle à faire la différence pour redorer le blason de la mission onusienne en Centrafrique?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires