RCA: quand les ordures empêchent la circulation au KM5 à Bangui

0
47
Un tas d'ordure au KM5 dans le 3è arrondissement de Bangui @crédit photo Ndjoni Sango

Par FofitoMattas

Bangui 20 mai 2022—(Ndjoni Sango) : Le marché Mamadou M’baïki situé dans le 3ème arrondissement de Bangui, est devenu un espace où toutes les ordures provenant des différents secteurs d’activités sont déversées. Ces ordures stockées aux bords de la route empêchent la circulation des personnes et des biens.

L’on ne cesse de parler de l’insalubrité totale dans différents arrondissements de la ville de Bangui. Cette fois, c’est le tour du marché Mamadou M’baiki qui est un lieu où les offreurs et les demandeurs viennent s’échanger des articles moyennant une somme d’argent, qui est devenu un dépotoir d’ordures.

Ces ordures entassées sur ces voies publiques saturent non seulement la libre circulation, mais fait ressentir également des odeurs nauséabondes. Tels sont les constats faits sur ce marché.

La mairie de Bangui continue de faire face aux nombreuses plaintes et réclamations des centrafricains concernant la mauvaise gestion des fonds de la municipalité par le maire de Bangui ainsi que l’insalubrité dans les différents arrondissements de la capitale.

Ces irrégularités relevées ternissent l’image de la ville de Bangui. Que doivent faire exactement les autorités municipales pour pallier à ces états de lieux où l’assainissement fait défaut ?

« Pour arriver à assainir tous les arrondissements de Bangui, il faut 10 millions de FCFA par jour à la mairie. Or, les recettes par jour font 1 million de FCFA. Si parfois on cite l’exemple de Kigali, Yaoundé c’est parce que la population elle-même s’appuie parfois dans les travaux communautaires sans que l’Etat n’intervienne. Ici, je suis un mauvais maire parce que la population ne m’appuie pas dans la collecte et l’entretien de la ville », a renchérit le maire de la ville de Bangui, Emile Gros Raymond Nakombo.

« Lorsqu’on sillonne la ville de Bangui et les lieux publics, on n’a l’impression d’être dans une poubelle où les ordures sont partout. Le maire de Bangui ne fait pas son travail comme ces prédécesseurs qui ont fait pour embellir la ville de Bangui en commençant par la collecte des ordures dans les arrondissements de Bangui », a déploré un centrafricain lambda.

A l’allure où vont les choses, peut-on espérer un jour de retrouver la capitale centrafricaine comme à l’époque où on l’appelait Bangui la coquette ? Qu’en-est-il des autres marchés ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires