RCA: le ministre Hassan Bouba tire les oreilles de certains éleveurs complices des groupes armés

0
209

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 10 juin 2022—(Ndjoni Sango): Lors d’une mission de travail effectuée à Bambari chef-lieu de la préfecture de la Ouaka le mercredi 8 juin 2022,  le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba accompagnée d’une délégation composée des responsables de son département a tiré les oreilles des éleveurs peuls qui sont parfois de connivence avec les groupes armés.

Dans le cadre de la redynamisation et de l’organisation du secteur agricole à travers la sensibilisation des acteurs des filières bétail-viande dans la ville de Bambari, le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba, au cours de sa mission dans cette localité a visité les différents sites des éleveurs.

Cette visite consiste à organiser des séances de travail avec ces éleveurs sur la bonne marche de ce secteur qui est l’une des zones d’élevage par excellence.

Cette zone dispose d’une commune d’élevage où les éleveurs sont sous la domination des groupes rebelles qui tuent, pillent et emportent leurs bétails. Au cours des différents échanges fluctueux avec les responsables de ses filières bétail-viande, le ministre en a profité pour souligner la complicité de certains éleveurs qui soutiennent les forces négatives dans leurs actions contre l’autorité de l’Etat. Il les appelle à cesser ces actes de trahison de nature à compromettre les efforts des autorités à restaurer la paix et sécurité sur toute l’étendue du territoire national.

« J’exhorte tous les éleveurs ici présents à coopérer et à faire confiance aux autorités locales en commençant par le préfet, le maire qui sont ici dans la ville de Bambari. Il faut aussi faire confiance aux forces de défense et de sécurité et aussi les alliés. Si vous interceptez un élément rebelle ou une personne que vous suspectez, il serait mieux de signaler automatiquement aux forces loyalistes qui sont sur places c’est-à-dire les FACA, les policiers et les gendarmes. Mieux vaut être du bon côté c’est-à-dire celui du gouvernement que d’être du côté adverse qui n’apporte que du malheur et le désastre. », a-t-il martelé.

Rappelons que lors de sa visite de travail dans cette localité, le ministre a visité la pharmacie vétérinaire construite par l’ONG WHH et gérée par la Fédération Nationale des Eleveurs Centrafricains (FNEC) qui ravitaille les éleveurs avec les produits vétérinaires pour des soins efficaces de leurs troupeaux.

Signalons également que le ministre de l’élevage s’est aussi rendu à Bria dans la Haute-Kotto le mercredi dernier pour une mission qui consiste à rassurer les éleveurs qui empruntent les couloirs de transhumance et qui sont le plus souvent victimes d’attaques des groupes armés.

Ces missions effectuées par le ministre de l’élevage Hassan Bouba sont  réalisées sous la haute impulsion du président de la République le professeur Faustin Archange Touadera, et du premier ministre chef du gouvernement Felix Moloua.

3 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires