RCA: le budget 2022 revu en baisse

0
144
Hervé Ndoba ministre centrafricain des finances et du budget devant le parlement @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Basta Balouwa

Bangui 23 aout 2022 – (Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain envisage de réduire le budget annuel de l’Etat pour l’exercice 2022 à 14,35%. C’est ce qu’a fait savoir le ministre des finances et des budgets Hervé Ndoba devant l’assemblée nationale centrafricaine, le 22 août 2022 en marge de session extraordinaire convoquée par le décret présidentiel.

Pour mémoire, les partenaires financiers de la République centrafricaine à savoir le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale ont suspendu leur aide budgétaire pour l’année 2022 à cause de la position géopolitique et géostratégique de la RCA.

Pour ces bailleurs, si les autorités centrafricaines veulent bénéficier de leur appui financier, ils doivent mettre un terme à la coopération centrafricano-russe qui porte ses fruits sur le plan sécuritaire et qui est appréciée par toute la population en général.

En d’autres termes, c’est une manière pour FMI et la banque mondiale de punir le président Touadéra qui ne se plie pas à leur injonction. C’est dans ce contexte que le gouvernement centrafricain a présenté devant l’assemblée nationale la loi de finance rectificative pour exercice 2022 en réduisant 14,35% soit 43,2 milliards de Fcfa de ce budget annuel.

Ainsi, le ministre des finances et des budgets Hervé Ndoba a fait savoir que devant les parlementaires que le gouvernement veut mettre le cap sur 255,3 milliards de Fcfa contre 298,1 milliards du budget initial voté en décembre 2021.

Selon le ministre Hervé Ndoba, cette nouvelle réduction est due la suspension de l’aide budgétaire par les partenaires,  sur laquelle la loi de finance a été élaboré. Car cette suspension d’aide oblige le gouvernement de revoir  sa copié en comptant essentiellement les recettes domestiques de l’Etat.

Dans sa présentation pour la circonstance, le ministre des finances et des budgets explique que sur la loi de finance initiale qui prévoit 121,8 milliards de Fcfa des recettes domestiques  contre 138 milliards de Fcfa pour les appuis extérieurs, le gouvernement compte sur la mobilisation de la douane à hauteur de 54,3 milliards et les impôts à hauteur de 57,1 milliards de Fcfa ainsi que du trésor public à hauteur de 10,4 milliards de Fcfa.

Ainsi, le vote de ce projet de loi de finance rectificatif est prévu le 25 août 2022 par les représentants des centrafricains à l’assemblée nationale.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires