RCA : les casques bleus mauritaniens de connivence avec l’UPC dans la Ouaka

0
163
Des Casques bleus de la Minusca avec une femme et son enfant dans un village de la Centrafrique,

Par Prince Bouanga

Bangui 22 Septembre 2022-(Ndjoni Sango) : Alors que l’annonce de son départ suscitait déjà des réactions au sein de la population de la  localité de Ngakobo dans la Ouaka, le contingent mauritanien de la Minusca a été surpris en flagrant délit par les habitants en train de ravitailler les rebelles de l’UPC en vivres, armes et munitions.

Les faits se sont déroulés dans le village Goya près de Ngakobo ou les villageois affirment que le contingent mauritanien basé dans leur localité est de connivence avec les bandits de l’UPC. Ce qui explique la récurrence des attaques, viols et pillages de ceux-ci dans la préfecture de la Ouaka.

On est en effet en droit de se demander comment l’UPC continue de conserver une certaine capacité de nuisance alors que les forces de défense et de sécurité appuyées par les alliés russes ont réduit sa force de frappe et procédé à un ratissage complet dans la zone ?

Selon les propos des habitants du village Goya rapportés par Robert Régonendji président de la délégation spéciale de la commune de Kochotulu au micro de nos confrères de la radio Ndèkè Luka : « C’est un hélicoptère de la Minusca chargé d’armes, de munitions et des vivres qui s’est posé à Goya près de Ngakobo. La population a vu des soldats mauritaniens distribuer des armes, des munitions, des vivres et même de l’argent aux rebelles. C’était flagrant et la population a immédiatement contacté le député de la localité pour le mettre au parfum des faits ». a-t-il déclaré.

Même si le Lieutenant-Colonel  Abdel Aziz Ouedraogo, porte-parole des forces de la Minusca nie ces faits, une enquête doit être ouverte pour situer l’opinion nationale sur les agissements douteux de ce contingent et aux autorités centrafricaines de prendre les mesures conséquentes pour arrêter ces activités subversives et favoriser la libre circulation des biens et des personnes dans la préfecture de la Ouaka.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires