RCA : formation des filles leaders sur la prévention et la culture de la paix par le RFFED

0
46
Célébration en différéejournée internationale de la paix en RCA @crédit photo Prince Nzapaoko (Octobre 2022)

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 5 octobre 2022—(Ndjoni Sango): Le Réseau des Femmes-Filles élites pour le Développement (RFFED) a organisé une formation de deux jours, du 30 septembre au 1er octobre 2022, sur la journée internationale de la paix à l’endroit des filles leaders de différents arrondissements de Bangui. Ces moments d’échanges et de partage d’expériences ont eu lieu au complexe sportif 20000 places de Bangui.

La journée internationale de la paix célébrée le 21 septembre dans le monde entier est célébrée en différée en République centrafricaine. Cette paix tant souhaitée par les filles et fils du pays après les nombreuses périodes de conflits militaro-politiques, connaît des avancées considérables et mérite d’être préservée dans les diverses sociétés.

C’est dans ce contexte que le RFFED a jugé utile d’outiller les femmes et filles leaders sur les notions de bases à savoir : Comment prévenir la paix dans une famille ; comment mettre fin à toutes formes de discrimination et lutter contre les discours de haine dans la société.

Ces thématiques ont été débattues par les braves femmes durant les 48 heures de sensibilisation, visant à renforcer la capacité des jeunes filles sur l’importance de la cohésion sociale, le vivre ensemble et la paix. Celles-ci seront des relais communautaires dans leurs arrondissements respectifs.

« C’est un atelier d’échange entre les jeunes filles organisé par le RFFED qui nous permet de faire passer le message aux autres qui n’ont pas eu la chance d’être là aujourd’hui. Durant ce moment d’échange, nous avions eu à échanger sur la prévention contre les discours de la haine et comment  est-ce que nous pourrions vivre ensemble en paix avec les autres dans l’optique de promouvoir le dialogue et de consolider la paix qui n’a pas de prix », a expliqué Géraldine Lemotomo, fille leader du 3ème arrondissement.

Cette rencontre vise aussi à préparer les jeunes filles d’aujourd’hui à s’impliquer dans les processus du retour de la paix en Centrafrique.

« La présidente du RFFED m’a fait appel pour que je puisse venir m’entretenir avec les jeunes sur les résolutions de conflits. En tant que fille et surtout femme, comment est-ce qu’on peut s’intéresser à la résolution des conflits. Le niveau du débat est appréciable du moment où elles aperçoivent  le message que je leurs ai véhiculé. Le souci est qu’elles ne doivent pas rester les bras croisés, mais au contraire s’impliquer davantage pour un retour définitif de la paix en RCA vu qu’elles sont jeunes aujourd’hui et demain elles seront des mamans », a souligné Chantal Solange Touabena, Vice-présidente du Réseau des Femmes Leaders Africaines (AWLIN).

Pour cette année, le thème choisi pour la journée internationale de la paix est «Mettre fin au racisme. Bâtir la paix».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires