RCA: le ministre de la jeunesse décide de régler la crise au sein du CNJCA

0
97

Par Marly Pala

Bangui, 27 octobre 2022—(Ndjoni Sango) : Depuis un certain temps, le torchon brûle entre les membres du bureau du Conseil National de la Jeunesse centrafricaine. A cet effet, le ministre de la jeunesse entend régler ce problème par l’organisation d’une nouvelle élection dans les meilleurs délais. Cette décision est assortie lors d’une conférence de presse, tenue le mercredi 26 octobre dans la salle de réunion du Complexe sportif 20.000 places à Bangui.

Le Conseil National de la Jeunesse est une organisation créée par la volonté des Chefs d’Etat comme un organe de consultation du ministère de la jeunesse. En République centrafricaine, depuis l’installation du bureau dirigé par sa présidente Pamela Audrey Derom, de nombreux maux gangrènent ledit conseil.

Cela a entraîné la division par la jeunesse jusqu’à la récente crise où on assiste à la destitution ou la sanction de certains membres du bureau. Eu égard à cette crise qui semble être loin de terminer, le ministre de la jeunesse, des sports et de l’éducation civique a pris la décision de suspendre les activités du CNJCA et d’organiser une nouvelle assemblée générale.

A en croire Aristide Briand Reboas, ministre de la jeunesse, s’il y a une crise susceptible de créer la division parmi les jeunes, il faut régler le problème : « Il y a des textes statutaires qu’il faut respecter. S’il y a des dysfonctionnements, le ministère a le droit de prendre ses responsabilités pour régler. Ce qui s’est passé, c’est vrai on peut l’interpréter à tort et à travers, mais une chose est vrai qu’il y a une volonté le problème de fond. Avec la pédagogie qui s’impose, je veux affronter les choses dans le respect des textes. Et donc l’organe qui est sensé être faîtière n’a plus sa légitimité, en acceptant la division et l’exclusion, cet organe ne peut plus survivre. Donc le comité que j’ai mis en place pour la recherche de la solution, j’espère qu’il comprendra et fonctionnera en tirant les leçons et en faisant place à des jeunes porteurs de projets et que les élections soient bien organisées afin de permettre l’expression de la démocratie », a-t-il précisé.

Cette décision intervient après qu’une tension monte au sein du CNJCA et qu’une vague de radiation et sanctions ont été enregistrées, visant les membres du bureau. Ce qui a créé la division parmi la jeunesse, depuis les conseils locaux des arrondissements, jusqu’à l’organe faîtière.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires